mercredi, septembre 30, 2020
DRC
10,659
Personnes infectées
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
248
Personnes en soins
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
10,139
Personnes guéries
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min
DRC
272
Personnes mortes
Updated on 30 September 2020 à 13:02 13 h 02 min

RDC: Où en sont les travaux de modernisation de l’aéroport international de N’djili?

Deux ans après la pose officielle d'une première pierre, où en sont les travaux pour la modernisation de l'aérogare de l'aéroport international de N'djili, que l'ancien président Joseph Kabila avait initié avec pompe? L'ancien ministre José Makila, aujourd'hui Sénateur, a cherché à en savoir plus. Le point sur la situation.

- Publicité-

Le 1er mai 2018, Joseph Kabila est tout heureux de lancer officiellement les travaux de la modernisation de l’aéroport N’Djili à Kinshasa, le principal du pays. L’ancien président pose la première pierre d’une nouvelle aérogare visant à poursuivre la modernisation de cet aéroport international en pompe et devant la presse. Selon les explications fournies à l’époque par le ministre en charge du Transport, José Makila, le nouveau projet devra « répondre aux problèmes de flux annuel de trois millions de passagers et répondre aux normes internationales ».

Évalué à 364,9 millions de dollars pour un contrat de 36 mois, la future aérogare devrait avoir une capacité de 40.000 m2 soit quatre fois plus que l’actuelle aérogare. Il s’agit de construire également de nouvelles pistes et un nouveau parking. Le contrat a été signé entre la Régie des voies aériennes (RVA) et le groupe chinois Weihai International Economic and Technical Coopérative (WIETC). Les travaux sont cofinancés par la banque chinoise Exim Bank et la RDC à hauteur de 40%. A cette époque, Kinshasa a débloqué 20 millions de dollars pour ce projet, selon la télévision d’Etat.

« Les travaux sont retardés par le Coronavirus »

Deux ans après, les populations kinoises ne voient toujours le nouvel aéroport somptueux, dont les travaux devraient être avancés à cette date. Au Palais du peuple, le mercredi 27 mai 2020 à Kinshasa, le ministre des Transports Didier Mazengu Mukanzu est convoqué au Sénat, sur une question orale qui lui est adressée par le Sénateur José Makila. Didier Mazengu Mukanzu a annoncé aux sénateurs que les études techniques et topographiques du projet ainsi que les études de faisabilité sont déjà réalisées à 80 %.

Malgré les explications du ministre, le sénateur José Makila, auteur de la question orale, s’est inquiété. « Au lancement officiel des travaux par le président Joseph Kabila, le 2 mai 2018, un acompte de 20 millions USD a été payé par la RDC et les travaux devraient durer 36 mois« , a fait remarquer José Makila, lui-même alors ministre des Transports.

« Le retard enregistré dans l’exécution des travaux est causé par la pandémie à Coronavirus. Nous avons mis en place un comité de pilotage composé des experts des ITPR, de la RVA et de son ministère, afin de redynamiser ce projet« , répond le ministre Didier Mazungu Mukanzu.


Thierry Mfundu

- Advertisement -
- Advertisement -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...