Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider

samedi, juin 6, 2020
DRC
3,764
Personnes infectées
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
3,171
Personnes en soins
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
512
Personnes guéries
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min
DRC
81
Personnes mortes
Updated on 6 June 2020 à 9:33 9 h 33 min

Discrimination des Africains en Chine: faut il sanctionner le gouvernement chinois? (Coup de gueule du Journaliste Thierry Mfundu )

- Publicité-

Cette question posée par le journal The Star vaut son pesant d’or d’autant plus que la situation des Africains en Chine ne fait que s’empirer.

Le monde entier assiste, depuis quelques semaines, à la discrimination, à l’humiliation des Africains et de la violation flagrante de leurs droits par le gouvernement et le peuple chinois.

Des Africains discriminés ont été jetés dans les rues, battus comme des animaux par les forces de sécurité et des citoyens chinois.

Plusieurs, d’entre eux, passent des nuits froides à l’extérieur, dormant sur des boîtes et des sacs en polyéthylène sur les trottoirs.

Lorsqu’ils ont tenté de manifester et protester contre cette discrimination, plusieurs ont été arrêtés par les forces de l’ordre chinoises.

Plusieurs vidéos abondent sur les réseaux sociaux, où l’on voit des Africains brutalisés et martyrisés uniquement en fonction de leur peau.

On aperçoit, sur ces vidéos, des Africains grelottant de froid et ne sachant où aller.

Ils errent dans les ruelles et les couloirs des villes polluées chinoises.

Dans une autre vidéo, des habitants chinois, armés de bâtons, sont vus en train de battre des Africains dans un trottoir au vu et au su de tous, sans que la police intervienne.

La discrimination raciale est si grave que, dans une autre vidéo, une femme enceinte s’est vue refuser l’entrée à l’hôpital pour faire évaluer son état.

Ce qui a été observé en Chine est sanctionné par l’État. E les citoyens ont soutenu les violations des droits humains des Africains.

« Selon des déclarations officielles, on nous dit que la décision de jeter les Africains dans les rues est l’une des nombreuses mesures que le gouvernement chinois prend pour freiner la propagation du Coronavirus. Ils soutiennent que les personnes expulsées vivaient dans des maisons surpeuplées. Les autorités ont donc dû les expulser pour assurer une distanciation sociale. Cependant, le fait est que presque tous les étrangers dans le monde développé, y compris les Asiatiques et les Européens de l’Ouest, vivent également dans des conditions similaires. Pourquoi est-ce que nous n’avons vu que des Africains jetés dans les rues? Le Coronavirus affecte-t-il uniquement les Africains?
De plus, comment expliquer le refus d’un hôpital de soigner une femme enceinte? Quel est le lien avec la distanciation sociale ou COVID-19? Le droit à un traitement médical est un droit humain universel reconnu par la communauté internationale et même le gouvernement chinois., » s’interroge le journal The Star.

Et de poursuivre:

« Lorsqu’un hôpital choisit de ne pas traiter une personne simplement à cause de sa couleur de peau, il s’agit non seulement d’une violation du droit mais aussi d’un traitement ignoble et intolérable qui n’a pas sa place dans le monde moderne. C’est d’autant plus vrai à un moment où l’humanité est en détresse et lutte pour survivre au coronavirus. »

Du côté des gouvernements africains, la réaction est épouvantable et même embarrassante.

Inviter l’ambassade et les envoyés chinois ou envoyer des lettres de protestation à Pékin ne suffit pas. Il faut agir.

En RDC, le gouvernement se complait dans les excuses et des justifications mielleuses du genre: « nous prendrons des sanctions contre ces fauteurs des troubles ». Cela ne suffit pas.

Pourtant, en RDC, il y a de nombreuses fois où des immigrants chinois illégaux sont trouvés.
Ils sont traités avec humanité, traduits en justice et expulsés avec leur dignité intacte. Ils ne sont jamais maltraités.

Plusieurs Chinois sont compromis dans le commerce illicite, des mauvais traitements des travailleurs congolais et tant d’autres méfaits sans qu’ils ne soient brutalisés ni maltraités.

Bien que la complaisance congolaise se justifie des fois par son modèle de diplomatie à géométrie variable soumise aux aléas des puissances donatrices.

Lorsqu’il s’agit de protéger leurs citoyens, les gouvernements africains, notamment, celui de la RDC, devraient parler dur et exiger le respect de leur peuple.

Le fait que la RDC dépende économiquement de la Chine ne doit pas être un modus pour rester bouche cousue face aux massacres de sa population.

Le gouvernement chinois et le peuple chinois doivent s’en souvenir et les traiter avec le respect qu’ils méritent.

En tant que pays et continent, la République démocratique du Congo ne doit pas vendre son âme aux Chinois ou à tout autre État.
Il y a peu, on parlaitn d’utiliser des Africains comme cobayes pour les tests du vaccin du Coronavirus.

Et voilà maintenant, les droits des Africains sont massivement violés à cause de leur race.

« L’approche de nos gouvernements à ce jour laisse beaucoup à désirer. En tant que continent, nous devons envoyer un message fort à la Chine et au monde que nous ne permettrons pas d’être traités comme des citoyens de seconde classe du monde.
Il est temps de se lever et de se battre pour notre droit d’exister de la même manière que toutes les autres races., » note The Star.

Nous ne resterons pas silencieux. Trop c’est trop!

Africains de tous les pays, unissez-vous.

Thierry Mfundu

- Publicité -

2 Commentaires

  1. La Chine exploite le Covid-19 dont elle est responsable pour imposer un traitement inhumain aux africains sur son sol.
    Pour distraire son peuple et se dédouaner de sa responsabilité de cette crise sanitaire qui paralyse l’économie de la planète entière, il fallait un bouc émissaire, une cible facile : les africains.
    Rejeter la responsabilité aux africains malades du Covid-19 est une manoeuvre sordide et stupide.
    Les dirigeants africains doivent tirer toutes les conséquences. Non pas par une simple convocation des ambassadeurs chinois accrédités auprès de leurs pays respectifs suivie des réactions diplomatiques uniquement symboliques comme on a pu le voir. C’est effarant.
    Aucune mesure exemplaire de représailles. Il ne faut s’ étonner que l’Afrique soit considérée comme un partenaire insignifiant.
    L’Afrique banalise une situation d’une telle gravité sans aucune sanction exemplaire à l’erd pourtant grave Il s’agit d’une banalisation d’un événement susceptible de geler les relations diplomatiques. Il s’agit politiquement d’une  » diplomatie de complaisance  » . Quelle naïveté.
    Par respect des accords bilatéraux signés avec la Chine dans le cadre de coopération, les dirigeants doivent prendre des mesures qui s’imposent : autoriser les Chinois dont la présence sur le sol congolais est utile pour son économie et expulser sans hésiter tous les autres considérés comme des aventuriers, des baroudeurs.
    Ces chinois venus au Congo en conquérants sont des acteurs improductifs pour l’économie de notre pays.
    Le peuple congolais doit réagir et ne plus attendre que les dirigeants le fassent à leur place. Soit ils sont incompétents, soit ils sont complices.
    Le peuple congolais ne doit pas laisser impuni le traitement barbare, inhumain infligé aux Congolais en séjour en Chine.
    Le comportement de certains chinois dans notre pays est inadmissible.
    Je vis à l’étranger et respecte les lois du pays hôte. Je ne peux pas tolérer que les Chinois et d’autres étrangers se comportent en maîtres dans mon pays et trouvent champ libre à leur comportement pour le moins révoltant…

    Les Congolais doivent prendre conscience que l’époque de la colonisation où nos ailleux étaient privés de leurs droits humains, même les plus élémentaires par les colonisateurs est révolue.
    Les Chinois vivant en RDC doivent respecter les lois du pays ou la quitter.
    La RDC n’est pas un pays sans loi où les Chinois se comportent en conquérants.
    Fini un quelconque complexe.
    Le séjour des Chinois dans notre pays doit obligatoirement répondre aux règles de l’immigration.
    Ceux qui sont chargés de gérer le service de l’immigration doivent être à la hauteur. Faute de quoi, c’est l’honneur de tout un pays qui est mis à prix…

  2. La Chine exploite le Covid-19 dont elle est responsable pour imposer un traitement inhumain aux africains sur son sol.
    Pour distraire son peuple et se dédouaner de sa responsabilité de cette crise sanitaire qui paralyse l’économie de la planète entière, il fallait un bouc émissaire, une cible facile : les africains.
    Rejeter la responsabilité aux africains malades du Covid-19 est une manoeuvre sordide et stupide.
    Les dirigeants africains doivent tirer toutes les conséquences. Non pas par une simple convocation des ambassadeurs chinois accrédités auprès de leurs pays respectifs suivie des réactions diplomatiques uniquement symboliques comme on a pu le voir. C’est effarant.
    Aucune mesure exemplaire de représailles. Il ne faut s’ étonner que l’Afrique soit considérée comme un partenaire insignifiant.
    L’Afrique banalise une situation d’une telle gravité sans aucune sanction exemplaire à l’égard de la Chine. pourtant grav . Quelle naïveté.
    Par respect des accords bilatéraux signés avec la Chine dans le cadre de coopération, les dirigeants doivent prendre des mesures qui s’imposent : autoriser les Chinois dont la présence sur le sol congolais est utile pour son économie et expulser sans hésiter tous les autres considérés comme des aventuriers, des baroudeurs.
    Ces chinois venus au Congo en conquérants sont des acteurs improductifs pour l’économie de notre pays.
    Le peuple congolais doit réagir et ne plus attendre que les dirigeants le fassent à leur place. Soit ils sont incompétents, soit ils sont complices.
    Le peuple congolais ne doit pas laisser impuni le traitement barbare, inhumain infligé aux Congolais en séjour en Chine.
    Le comportement de certains chinois dans notre pays est inadmissible.
    Je vis à l’étranger et respecte les lois du pays hôte. Je ne peux pas tolérer que les Chinois et d’autres étrangers se comportent en maîtres dans mon pays et trouvent champ libre à leur comportement pour le moins révoltant…

    Les Congolais doivent prendre conscience que l’époque de la colonisation où nos ailleux étaient privés de leurs droits humains, même les plus élémentaires par les colonisateurs est révolue.
    Les Chinois vivant en RDC doivent respecter les lois du pays ou la quitter.
    La RDC n’est pas un pays sans loi où les Chinois se comportent en conquérants.
    Fini un quelconque complexe.
    Le séjour des Chinois dans notre pays doit obligatoirement répondre aux règles de l’immigration.
    Ceux qui sont chargés de gérer le service de l’immigration doivent être à la hauteur. Faute de quoi, c’est l’honneur de tout un pays qui est mis à prix…

Comments are closed.

EN CONTINU

Retrait de Trois de quatre auteurs de l’étude controversée: L’OMS accepte les essais cliniques de l’hydroxychloroquine sur la covid-19

Trois des quatre auteurs de l'étude controversée sur les effets nocifs de l'usage de l'hydroxychloroquine sur la covid-19 publiée le 22 mai...

Deux lois portant autorisation de la ratification d’un accord de prêt et d’un accord de crédit promulguées par Félix Tshisekedi

Ce jeudi 04 juin, le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo a promulgué deux lois portant autorisation de la ratification d'un...

Félix Tshisekedi préside la 34e réunion du conseil des ministres

À partir de la cité de l'Union africaine, le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo préside la 34e réunion du...

Covid-19: Le pool scientifique annoncera mercredi prochain le (s) protocole (s) retenu (s) pour les essais cliniques en RDC

Le pool scientifique du ministère de la Recherche Scientifique annoncera mercredi prochain le (s) protocole (s) retenu (s) pour les essais cliniques en RDC,...

UDPS-UNC: le divorce est irréversible avec le procès de 100 jours (Roger Lumbala)

Le président national du RCDN, Roger Lumbala wa Tshitenga, affirme que le divorce entre l'UNC et l'UDPS est irréversible avec le procès...

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...