Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min

Contrairement à l’annonce du président Tshisekedi, Mike Pompeo ne viendra pas en RDC

Malgré l'annonce du président Félix Tshisekedi, le Secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo ne visitera pas la République démocratique du Congo "en février". Le Chef de la diplomatie américaine se rendra finalement en Angola et au Sénégal, avant de s'envoler en Arabie Souadite.

L’annonce a été faite par le président Félix Tshisekedi lui-même lors de son intervention devant la diaspora congolaise à Londres en janvier dernier. Le président Tshisekedi avait par ailleurs précisé que le secrétaire d’État américain « ne viendra que dans 3 pays en Afrique, à savoir le Sénégal, l’Éthiopie et la RDC. J’ai demandé aux américains pourquoi? Ils m’ont dit que c’est parce que ces 3 nations incarnent le développement de l’Afrique« .

Le mercredi 5 février dans la soirée, le département d’Etat américain a rendu public le calendrier des déplacements du Secrétaire Mike Pompeo, annonçant que ce dernier arrivera à Munich, en Allemagne, où il dirigera la délégation américaine à la Conférence de Munich sur la sécurité.

Le Secrétaire d’Etat américain se rendra ensuite à Dakar, au Sénégal, du 15 au 16 février, où il rencontrera le président Macky Sall et le ministre des Affaires étrangères Amadou Ba pour discuter des moyens d’approfondir notre solide partenariat économique et de sécurité.

Mike Pompeo, toujours selon le communiqué du Département d’Etat des Etats-Unis, se rendra à Luanda, en Angola, le 17 février, où il rencontrera le président Joao Lourenço et le ministre des Affaires étrangères Manuel Augusto « pour réaffirmer le soutien des États-Unis aux efforts de lutte contre la corruption et de démocratisation de l’Angola. »

Aucune allusion n’est alors faite au sujet d’une visite en République démocratique du Congo dans ce communiqué, ni auprès des officiels américains. Après Luanda, explique ce communiqué traduit de l’anglais par POLITICO.CD, le Secrétaire se rendra à Addis-Abeba, en Éthiopie, du 17 au 19 février. « Il rencontrera le Premier ministre Abiy Ahmed et le président Sahle-Work Zewde pour discuter des efforts conjoints visant à promouvoir la sécurité régionale et à soutenir le programme historique de réformes politiques et économiques de l’Éthiopie. Le Secrétaire Pompeo rencontrera également le Président de la Commission de l’Union africaine Moussa Faki Mahamat et prononcera un discours« , explique-t-on.

« Enfin, le Secrétaire se rendra au Moyen-Orient, où il s’arrêtera à Riyad du 19 au 21 février pour discuter de questions régionales et bilatérales – y compris l’Iran, le Yémen et les droits de l’homme – avec les dirigeants saoudiens. Le Secrétaire se rendra ensuite à Oman pour exprimer ses condoléances à la suite du décès du sultan d’Oman Qaboos bin Said et pour rencontrer le sultan Haitham bin Tarik afin de souligner le partenariat indéfectible des États-Unis avec Oman« , conclut ce communiqué.

POLITICO.CD n’a pas pu joindre la Présidence congolaise pour avoir une réaction au sujet de changement. L’Ambassade des Etats-Unis à Kinshasa était également injoignable ce mercredi tard dans la soirée, au moment du traitement de l’information.

- Publicité -

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...