Accusé d’être hostile à la riposte contre Ebola, le député national élu de la ville de Butembo a tenu à lever l’équivoque sur les allégations portées contre lui. Ce jeudi 18 juillet au sortir du cabinet du gouverneur du Nord-Kivu, il a tenu a expliquer les propos qu’il avait tenu pour lesquels il est traité d’hostile.

A Butembo nous avons voulu juste savoir d’où est venu le Virus, comme on l’a fait à Goma. Qui a été le patient zéro? Et c’est ce que j’ai demandé au début à Butembo mais comme c’était en pleine campagne les gens m’ont mal compris” a-t-il expliqué.

Cette maladie a commencé en cité de Mangina, et nous, on ne demandait que la source de contamination et non l’origine de la maladie. C’est parti d’un animal ou d’un corps humain ? comme ça que nous puissions dire à la population de ne plus prendre ces animaux.Voilà qui a alimenté les debats sur moi” a dit Crispin Mbindule qui affirme avoir envoyé des gens jusqu’en Guinée où ebola est régulier pour savoir comment on peut vraiment lutter contre cette épidémie et couper la chaîne de propagation.

Lavez-vous les mains, gardez des distances les uns aux autres. A Butembo dans mon meeting, je l’ai dit; même quand vous avez touché à l’argent, lavez vos mains après” a-t-il poursuivi.

En Août dernier pendant que cette maladie avait été détectée dans la partie Nord de la province du Nord-Kivu, Le député Crispin Mbindule avait était pointé du doigt dans d’intoxication de la population dans cette regionet et ses propos avaient même fait le tour de l’internet , ce qui a selon certains observateurs, conduit à des resistances populaires contre les équipes de la riposte. Mais les declarations de ce député expliquent qu’il a été peut mal compris par plus qu’un.

Merveilles Kiro/Politico.cd

1 comment

  1. Qui sont les personnes qu’il a envoyé en Guinée ? Lol, des hommes politiques de l’ancienne génération aiment mentir comme ils respirent

Comments are closed.