A l’approche des prochaines élections du bureau définitif du sénat, l’Honorable Sénateur Guy Loando M. présente sa candidature pour la questure du sénat. Ayant assuré pendant plus de 10 ans des fonctions au sein des entreprises tant locales et internationales, il présente un profil favorable à ce poste qui nécessite rigueur, dynamisme et expertise.

Licencié en droit de l’Université de Kinshasa, avocat d’affaires et Mandataires en Mines et Carrières de son état, Me Guy Loando a été élu Sénateur en 2019 pour la Province de la Tshuapa. Il partie de 21 sénateurs élus du Grand Equateur dont 20 élus en province et 1 à Kinshasa.  Il ambitionnerait de candidater à la questure du Sénat de la RDC. 

Son parcours professionnel dans l’univers juridique et d’administration des sociétés en RDC a équipé ce jeune politicien des atouts requis pour assumer avec compétence les obligations liées à la questure.  En effet, avant son élection au Sénat, cet avocat de carrière a fondé le cabinet d’affaires GLM & Associates qui intervient notamment dans le domaine des mines et carrières.  

Au-delà de sa pratique du droit, Loando est un féru de l’administration des affaires. Il gère un groupe de sociétés spécialisé dans les domaines de services, de l’immobilier, des mines, de la finance, de l’hôtellerie et de la restauration.  Il siège par ailleurs au conseil d’administration des sociétés tant locales qu’internationales et est consultant-expert dans plusieurs entreprises.

L’élu de la Tshuapa n’est pas qu’homme de droit, il est également un congolais épris d’humanisme. Conscient des défis sociaux qui sévissent dans son pays, le juriste s’est vu investi de la mission d’y répondre en investissant dans le bien-être de la collectivité. Il créera ainsi en 2018 la Fondation Widal, une structure humanitaire dont il est président et qui vise à assister les plus vulnérables de la société congolaise en général, et de sa province d’origine en particulier.

La structure vise la résorption du chômage au moyen des formations en entreprenariat assurées aux jeunes congolais. Elle se propose en outre de promouvoir les valeurs qualitatives dans les domaines social, culturel et éducatif. Pour ce faire, WIDAL œuvre au développement de nouvelles initiatives en favorisant des contacts productifs et des échanges d’information avec différents partenaires œuvrant tant dans le secteur public que privé, sur le plan national et international.

Elevé dans la foi catholique par des parents enseignants, Me Guy Loando a été dès son enfance forgé aux valeurs de discipline, travail, honnêteté et altruisme. Ces valeurs ont accompagné le Sénateur tant dans son parcours scolaire, social que professionnel. Elles ne manqueront pas de dicter la conduite de cet avocat à la questure du Sénat. 

Notons par ailleurs que Me Loando incarne aujourd’hui le renouvellement de la classe politique congolaise intervenu à l’occasion des derniers scrutins. Porteur d’une vision d’un Congo de l’alternance par la compétence, l’avocat d’affaires est déterminé à mettre au service de la nation et de la population congolaise son expérience acquise dans le secteur privé. Au regard de son profil, le Senat peut s’en servir pour bénéficier au mieux des intérêts de ses collègues sénateurs ainsi que de tout le personnel administratif de la chambre haute.

Originaire de la Province de la Tshuapa, Me Loando est marié et est père de famille.

Rappelons que le Questeur du Sénat a pour rôle assiste le Président de cette institution dans l’élaboration et l’exécution du budget du Sénat. A ce titre, le Questeur en est l’ordonnateur délégué et investi de la compétence de la gestion journalière de la Chambre au plan administratif et financier et supervise, sous la direction du Président du Sénat, tous les services qui s’y rapportent. Il en fait mensuellement rapport au Bureau.

1 comment

Comments are closed.