Une liasse de dollars sur un marché de Kinshasa. JUNIOR KANNAH / AFP

‪L’agence de notation Moody’s a abaissé la note souveraine de la RDC de “B3 négative stable” au départ la notation est dégradée à “Caa1 négative stable”.
La notation “C” correspond à “la pire des notes”, qui signifie que l’emprunteur est en‬
‪situation de défaut de paiement.

Noel Tshiani, économiste congolais et candidat à l’élection présidentielle 2018, estime qu’avec la note de “Caa1” que Moody’s vient d’infliger à la RDC, le pays est en mode “défaut de paiement”. “On ne sortira pas de cette situation avec des réformes cosmétiques et en restant pendant six mois sans gouvernement responsable,” ajoute-t-il.

Lors du recent rappport du FMI sur la situation économique actuelle de la RDC et les conclusions de la consultation de l’acte IV, Philippe Egoumé, représentant résident du FMI avait préconisé au gouvernement congolais d’accroître l’espace et la crédibilité budgétaires, renforcer l’indépendance de la politique monétaire et les réserves internationales de la BCC, renforcer le système financier et enfin, promouvoir la bonne gouvernance, lutter contre la corruption et améliorer le climat des affaires.

Thierry Mfundu