Une première défaite 2-0 face à l’Ouganda. Une deuxième consécutive 2-0 contre le pays organisateur l’Égypte. Et finalement, une qualification 3.0 grâce à la magie de troisième meilleur perdant, innovation de cette CAN 2019.

Après leur brillante victoire face au Zimbabwe par un score lourd de 4 – 0, il fallait patienter pendant 24h00 pour connaître le sort finale des fauves: seront ils en 8e de finale de la CAN Égypte 2019 ou pas.

Cette fois ci le miracle du 30 juin a été rendu possible grâce aux victoires du Maroc face à l’Afrique du Sud (1 – 0) et celle du Sénégal qui a étrillé le Kenya par 3-0 ce lundi 01 juillet au stade du 30 juin.

Les Léopards de la RDC vont donc croiser le fer en 8e de finale le 07 juillet prochain avec une vieille connaissance, le Madagascar, veritable révélation de cette CAN.

La RDC est donc récupérée comme meilleure troisième (meilleur perdant) du groupe A grâce à sa meilleure différence de buts marqués (4).

Florent Ibenge et ses joueurs se qualifient in extremis en 8e de finale de cette première CAN à 28 nations après avoir perdu leurs deux premiers matchs du groupe. D’abord face à l’Ouganda (2 – 0) puis devant l’Egypte, le pays organisateur par 2 – 0 également avec seulement 3 points .

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a promi d’être en Égypte en cas de qualification des fauves congolais.
Ce qui est fait.

Menés par le capitaine Youssouf Mulumbu et la star Cédric Bakambu, les joueurs congolais peuvent de nouveau espérer ramener le trophée africain à la maison après le fameux trophée “Moseka” obtenu en 1974 obtenu en Égypte.

Thierry Mfundu