La chambre haute du parlement est secouée par une serie des révélations de dettes laissées par le comité dirigeant sortant dont à la tête était León kengo wa Dondo. Après la BIAC, c’est le tour de la société nationale d’électricité qui demande une somme de plus de 2,5 millions $US de dette laissée par l’équipe de l’ancien président du Sénat.

Dans une correspondance du département de recouvrement dont une copie est parvenue à la rédaction de Politico.cd, le Sénat doit plus de 2,5 millions de dollars américains à la SNEL pour avoir utilisé l’électricité sans payer ses services de fourniture de l’électricité depuis plusieurs mois.

À travers ce document, les dirigeants de la SNEL invitent le président du bureau provisoire du Sénat à faire preuve de bonne foi en payant ces montants dont tous les détails lui ont été adressés à travers un tableau repris au bas dudit document.

Rappelons que la SNEL est la deuxième entreprise qui a saisie le senat, après les révélations accablantes de la banque BIAC pour ce même problème.

Moise ESAPA /Politico.cd.