Les services de renseignements Congolais et Américains travaillent sur les manaces contre les intérêts américains à Kinshasa

Les autorités congolaises avaient indiqué être en contact avec les représentants des États-Unis d’Amérique accrédités à Kinshasa pour suivre de près les dispositions mises en place pour épargner les intérêts américains basés à Kinshasa de toute atteinte après l’arrestation à Brazzaville des individus appartenant à un mouvement terroriste.

À POLITICO.CD, Lambert Mende Omalanga, ministre congolais de médias et communication indique que les informations faisant suite à cette menace ont été partagées entre les services de renseignements de la RDC et ceux des États-Unis qui s’emploient à renforcer les dispositions sécuritaires pour éviter toute atteinte aux intérêts des États-Unis par ce groupe terroriste.

“Les autorités politiques n’ont pas été informés de mesures prises. Elles continuent à être scrutées par les renseignements, qui nous tiendront probablement au courant des détails sur les personnes arrêtées et les motivations qui justifient leurs agissements” a déclaré Lambert Mende Omalanga.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

La Garde républicaine (GR) ne peut plus protéger Joseph Kabila et Olive Lembe estime Jean-Jacques Wondo

En séjour dans l’est de la République Démocratique du Congo, l’ex Première…

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

SADC: voici les 5 garanties que la CENI a “refusé” de donner à l’opposition

Les négociations ont échoué ce soir entre la délégation de la SADC et l’opposition congolaise qui a refusé de signer un accord de bonne conduite, posant plusieurs préalables.