Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 3:19 3 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 3:19 3 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 3:19 3 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 3:19 3 h 19 min

Les électeurs ont mis 3 à 5 minutes pour voter, annonce la mission de la SADC

Joseph Malanji, ministre des affaires étrangères de la Zambie et chef de mission d’observation électorale de la Communauté des Etats d’Afrique Australe (SADC) a présenté hier à Kinshasa le rapport partiel de sa délégation après des élections tendues le 30 décembre dernier en République démocratique du Congo.

En tant que déclaration préliminaire et compte tenu de l’éventail des défis par ces élections, la SEOM a observé que les élections présidentielle, législatives nationale et provinciale de 2018 ont été relativement bien gérées et que le processus électoral s’est relativement bien déroulé, permettant à la majorité de la population de la RDC d’exercer son droit de vote”, a affirmé M.  Malanji devant la presse à Kinshasa.

Détail clé, la mission de la SADC note le temps moyen de vote autour de 3 à 5 minutes, dépassant largement les estimations fournies par la CENI.  « En moyenne, les électeurs ont mis 3 à 5 minutes pour voter en utilisant la machine à voter. Au besoin, les électeurs étaient assistés par des agents de partis et par le personnel électoral”, note M. Malanji.

En novembre, la CENI affirmait qu’une minute suffisait à chaque électeur pour voter, mais sans en apporter la preuve. Or, une source interrogée par POLITICO.CD faisait savoir que ces chiffres étaient faux. « En réalité, il faut une moyenne de trois minutes et vingt secondes pour que chaque électeur vote », rapporte-t-elle sous le sceau de l’anonymat.

Avec 3 minutes pour chaque vote et un scrutin qui a débuté tardivement dans plusieurs bureaux du pays, le taux de participation risque d’en payer les frais. Pourtant, plusieurs procès-verbaux parvenus à POLITICO.CD font état d’une grande participation dans des zones où le pouvoir l’emporterait.

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...