Loin du spectacle, l’efficacité visée par une approche consistant à atteindre les milieux les moins accessibles pour faire passer le message de bouche à l’oreille. Le duo Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe brave les eaux du Lac Kivu ce samedi pour atteindre l’île d’Idjwi, l’un des rares coins du Kivu que même les groupes rebelles n’atteignent pas à cause de sa situation géographique.

Le déplacement sur cette île est avant tout symbolique pour ce couple qui veut succéder au régime Kabila en RDC. En effet, le 15 novembre 2017, alors que l’opposition et les mouvements citoyens organisent des manifestations à travers la RDC pour s’opposer au deuxième report des élections, l’image de la jeune Binja Yalala menottée par la police congolaise, révèle au monde une île hostile au système en place.

Le candidat président de CACH, Félix Tshisekedi ne manquera pas de rappeler à ses compatriotes congolais de ce coin, “l’intolérance politique, la brutalité, la répression policière, la pérennisation du régime Kabila par défi” que vit le peuple congolais jusqu’ici.

Dans cette campagne, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe se distinguent par un marketing politique relationnel, qui les amènes à éviter de se limiter que dans des grandes agglomérations, afin d’atteindre les couches d’électeurs éloignées. Se dirigeant à Uvira vendredi 07 décembre, Félix Tshisekedi et son équipe de campagne ont improvisé des meetings sur leur parcours à Musho, Kamanyola, Luvungi, Luberizi, Sange, Kiliba. Chose que même son défunt père Étienne Tshisekedi n’a pas accompli.

Goma, Bukavu, partout où passe le Camp du changement, c’est de l’effervescence. Ils sont tous noyés dans une masse populaire. À ses potentiels électeurs, le président de l’UDPS livre un message précis : “Votez le numéro 20 avec la machine à voter”. A ce point, son discours ne souffre d’aucune ambiguïté et l’orientation de l’électorat est clair, contrairement à ses pairs de la coalition Lamuka.

Après Idjwi, le Camp du changement va poursuivre sa croisade à Kalehe, Kabare, ainsi qu’à Walungu, le village natal de Vital Kamerhe.