PUBLICITÉ

Pas de campagne pour l’opposition à la télévision publique

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) avait pourtant promis d’y veiller. Mais au milieu de la campagne électorale en République démocratique du Congo, la télévision publique n’est toujours pas accessible aux opposants.

Pendant que Martin Fayulu et Félix Tshisekedi drainent des foules dans l’Est du pays, sur les petits écrans, les téléspectateurs congolais n’ont des nouvelles que des immenses foules drainées par le candidat du pouvoir tantôt dans l’ex-Equateur, ou dans les provinces de l’Ex-Katanga.

- Publicité-

Toute la journée de jeudi par exemple, aucune nouvelle des campagnes électorales de l’opposition n’a été rapportée à la télévision publique.  La même situation été observée au niveau des radios de la RTNC également.

Outre Emmanuel Ramazani Shadary qui bénéficie d’un temps d’antenne optimal, il y a également les candidats députés de la coalition au pouvoir, ministres en fonction et proches du président Kabila qui font diffuser à longueur de journées leurs pages magazines relayant des images de leurs campagnes électorales.

A Kinshasa, les autorités du CSAC ont promis de se pencher sur la situation. Mais rien n’indique ce média publique, largement acquis à la cause du pouvoir, puisse changer ses pratiques.

Soutenez POLITICO.CD!

Si vous appréciez le travail de POLITICO.CD, sachez que votre média ne vit que des contributions et des annonces publicitaires, qui lui permettent de sauvegarder son indépendance éditoriale et de continuer à fournir des enquêtes de qualité. Dès lors, nous vous prions de faire un geste. Chaque contribution, qu'elle soit petite ou grande, fait la différence.

spot_img

EN CONTINU