Pas de campagne pour l’opposition à la télévision publique

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) avait pourtant promis d’y veiller. Mais au milieu de la campagne électorale en République démocratique du Congo, la télévision publique n’est toujours pas accessible aux opposants.

Pendant que Martin Fayulu et Félix Tshisekedi drainent des foules dans l’Est du pays, sur les petits écrans, les téléspectateurs congolais n’ont des nouvelles que des immenses foules drainées par le candidat du pouvoir tantôt dans l’ex-Equateur, ou dans les provinces de l’Ex-Katanga.

Toute la journée de jeudi par exemple, aucune nouvelle des campagnes électorales de l’opposition n’a été rapportée à la télévision publique.  La même situation été observée au niveau des radios de la RTNC également.

Outre Emmanuel Ramazani Shadary qui bénéficie d’un temps d’antenne optimal, il y a également les candidats députés de la coalition au pouvoir, ministres en fonction et proches du président Kabila qui font diffuser à longueur de journées leurs pages magazines relayant des images de leurs campagnes électorales.

A Kinshasa, les autorités du CSAC ont promis de se pencher sur la situation. Mais rien n’indique ce média publique, largement acquis à la cause du pouvoir, puisse changer ses pratiques.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Comment Nangaa a définitivement flingué ses machines!

Si la Commission électorale comptait sur l’expertise britannique pour imposer une légitimité internationale en faveur des machines à voter très contestées au pays, c’est désormais chose perdue.

Et si Nangaa et Fayulu disaient la même chose?

Le président de la CENI a fait savoir que seuls les bulletins papiers seront comptabilisés et pris en compte durant les prochaines élections, rejoignant peut-être la position de l’opposition Martin Fayulu, candidat de la coalition LAMUKA. 

RDC: Pourquoi l’UDPS veut “à tout prix” aller vers les élections

Le plus ancien et le plus historique des partis d’opposition en République démocratique du Congo tente étrangement seul une mêlée vers des élections pourtant perdues d’avance. 

A 15 jours de la présidentielle, Joseph Kabila s’exprime ce dimanche face à la presse internationale (Reuters)

Quelques jours après son entretien exclusif face avec le journal Belge Le Soir, le président de la RDC, Joseph Kabila va s’entretenir avec les médias internationaux dont le célèbre britannique Reuters selon des sources consultées par POLITICO.CD.