Pas de campagne pour l’opposition à la télévision publique

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) avait pourtant promis d’y veiller. Mais au milieu de la campagne électorale en République démocratique du Congo, la télévision publique n’est toujours pas accessible aux opposants.

Pendant que Martin Fayulu et Félix Tshisekedi drainent des foules dans l’Est du pays, sur les petits écrans, les téléspectateurs congolais n’ont des nouvelles que des immenses foules drainées par le candidat du pouvoir tantôt dans l’ex-Equateur, ou dans les provinces de l’Ex-Katanga.

Toute la journée de jeudi par exemple, aucune nouvelle des campagnes électorales de l’opposition n’a été rapportée à la télévision publique.  La même situation été observée au niveau des radios de la RTNC également.

Outre Emmanuel Ramazani Shadary qui bénéficie d’un temps d’antenne optimal, il y a également les candidats députés de la coalition au pouvoir, ministres en fonction et proches du président Kabila qui font diffuser à longueur de journées leurs pages magazines relayant des images de leurs campagnes électorales.

A Kinshasa, les autorités du CSAC ont promis de se pencher sur la situation. Mais rien n’indique ce média publique, largement acquis à la cause du pouvoir, puisse changer ses pratiques.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Pourquoi Mme Tshisekedi a-t-elle mis un énorme vent à Mme Kabila

Alors que leurs maris étaient en quasi-symbiose, les premières dames Denise Tshisekedi et Olive Kabila ont visiblement des comptes à régler. 

Ce que Minaku a dit au président Félix Tshisekedi

L’ancien président de l’Assemblée nationale a rencontré lundi à Kinshasa le nouveau président Félix Tshisekedi dans un entretien en tête à tête. 

SADC: voici les 5 garanties que la CENI a “refusé” de donner à l’opposition

Les négociations ont échoué ce soir entre la délégation de la SADC et l’opposition congolaise qui a refusé de signer un accord de bonne conduite, posant plusieurs préalables. 

Bruno Tshibala a libéré la résidence officielle du Premier ministre à Kinshasa

Comme annoncé par POLITICO.CD, le Premier ministre Bruno Tshibala libère la résidence officielle du Premier ministre à Kinshasa en prévision de l’installation du futur Président élu.