Et si Nangaa et Fayulu disaient la même chose?

Ce vendredi à Bunia où il a été porté en triomphe, comme lors de ces passages réussis à Butembo, Beni ou encore à Goma, Martin Fayulu a insisté sur l’utilisation des “bulletins papiers” lors des élections du 23 décembre. Le candidat de LAMUKA, qui ne veut pas des machines à voter, appelle néanmoins ses partisans à “glisser les bulletins papiers dans l’urne”.

Pendant ce temps, à la Commission électorale nationale Indépendante (CENI), on a tenu à recalibrer un peu la communication officielle. Si la CENI a toujours mis en exergue l’utilité de ces machines et surtout le refus de les retirer sans avoir à reporter les élections, son président, Corneille Nangaa, a fait une sortie qui pourrait changer quelque peu la situation.

En effet, devant la presse étrangère ce vendredi à Kinshasa, Corneille Nangaa a annoncé que les agents électoraux procéderont au dépouillement manuel de résultats, qui seront ensuite inscrits sur les procès verbaux, puis publiés. “Nous procéderons au dépouillement manuel des bulletins. Puis nous devrons transcrire les résultats comptés manuellement sur des procès verbaux. Ces résultats seront annoncés. Pas ceux des machines” a-t-il dit.

Concrètement, l’électeur pourra utiliser la machine pour opérer son choix, qui sera ensuite imprimé sur un bulletin papier, avant que ce dernier ne soit déposé dans l’urne. Une procédure qui se rapproche, dans la réalité, à celle que veut le candidat de LAMUKA. Martin Fayulu a-t-il eu le temps de suivre Corneille Nangaa? Rien n’est moins sûr.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Comment Nangaa a définitivement flingué ses machines!

Si la Commission électorale comptait sur l’expertise britannique pour imposer une légitimité internationale en faveur des machines à voter très contestées au pays, c’est désormais chose perdue.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

Yoweri Museveni envoie un message spécial à Joseph Kabila après son tête-à-tête avec Félix Tshisekedi

Près de deux semaines après avoir reçu le leader du principal parti de l’opposition en RDC, le président ougandais Yoweri Museveni a envoyé un “message spécial” au président Joseph Kabila.