Désistement de Kamerhe: l’addition sera salée pour Félix Tshisekedi

Comme l’indiquait POLITICO.CD, l’accord signé entre Vital Kamerhe, président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Félix Tshisekedi et celui de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) prévoit une coalition qui s’étend sur dix ans, avec une alternance pour les postes du Président de la République et du Premier ministre.

Félix Tshisekedi, qui est désigné candidat commun à la Présidentielle du 23 décembre, devra rendre l’ascenseur à Vital Kamerhe à la fin de son mandat de cinq ans, conformément à la Constitution. “Toutefois, explique le communiqué publié à l’annonce de cet accord, le Parti qui assume la Présidence de la République ne pourra pas diriger les Institutions et Ministères ci-après: la Présidence du Sénat, le Gouverneur de la Banque Centrale,  le Ministère des Finances,  le Ministère des Infrastructures,  Défense, Justice.

Après que chaque leader ait servi pendant un mandat, la compétition sera ouverte de manière démocratique, libre et transparente; Les autres institutions seront attribuées aux autres partenaires et à la société civile“, fait savoir cet accord. 

Par ailleurs, l’accord, qui désigne Vital Kamerhe comme Directeur de campagne de Félix Tshisekedi, annonce également que le président de l’UNC est le “Premier ministre” de Félix Tshisekedi, offrant une razzia à l’ancien président de l’Assemblée nationale et sa formation politique.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Comment Nangaa a définitivement flingué ses machines!

Si la Commission électorale comptait sur l’expertise britannique pour imposer une légitimité internationale en faveur des machines à voter très contestées au pays, c’est désormais chose perdue.

Et si Nangaa et Fayulu disaient la même chose?

Le président de la CENI a fait savoir que seuls les bulletins papiers seront comptabilisés et pris en compte durant les prochaines élections, rejoignant peut-être la position de l’opposition Martin Fayulu, candidat de la coalition LAMUKA. 

RDC: Pourquoi l’UDPS veut “à tout prix” aller vers les élections

Le plus ancien et le plus historique des partis d’opposition en République démocratique du Congo tente étrangement seul une mêlée vers des élections pourtant perdues d’avance. 

Comment Kabila a “neutralisé” Kin-kiey Mulumba

La candidature de Tryphon Kin-Kiey Mulumba, qui a sonné comme une rébellion au sein du pouvoir, a finalement tourné court.