Comme l’indiquait POLITICO.CD, l’accord signé entre Vital Kamerhe, président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Félix Tshisekedi et celui de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) prévoit une coalition qui s’étend sur dix ans, avec une alternance pour les postes du Président de la République et du Premier ministre.

Félix Tshisekedi, qui est désigné candidat commun à la Présidentielle du 23 décembre, devra rendre l’ascenseur à Vital Kamerhe à la fin de son mandat de cinq ans, conformément à la Constitution. “Toutefois, explique le communiqué publié à l’annonce de cet accord, le Parti qui assume la Présidence de la République ne pourra pas diriger les Institutions et Ministères ci-après: la Présidence du Sénat, le Gouverneur de la Banque Centrale,  le Ministère des Finances,  le Ministère des Infrastructures,  Défense, Justice.

Après que chaque leader ait servi pendant un mandat, la compétition sera ouverte de manière démocratique, libre et transparente; Les autres institutions seront attribuées aux autres partenaires et à la société civile“, fait savoir cet accord. 

Par ailleurs, l’accord, qui désigne Vital Kamerhe comme Directeur de campagne de Félix Tshisekedi, annonce également que le président de l’UNC est le “Premier ministre” de Félix Tshisekedi, offrant une razzia à l’ancien président de l’Assemblée nationale et sa formation politique.