Pour le ministère public, la subornation de témoins c’est la corruption (recours de Bemba)

La cour constitutionnelle de la République Démocratique du Congo a organisé ce vendredi l’audience publique sur le recours introduit par la défense de l’ancien vice-président Jean-Pierre Bemba après l’irrecevabilité de sa candidature à la prochaine élection présidentielle par la commission électorale nationale indépendante.

Durant l’audience, les membres de la commission électorale nationale indépendante, des experts et la défense de Jean-Pierre Bemba ont chacun pour sa part défendu la cause de la prise en compte ou du recours du leader du Mouvement de Libération du Congo, MLC.

Prenant la parole à la barre, le représentant de la commission électorale nationale indépendante, a précisé que la CENI  astenu compte de la condamnation de Jean-Pierre Bemba par la CPI et du caractère irrévocable de la décision de la cour pénale internationale.

Se référant au contenu du communiqué de la cour pénale internationale sur la décision en appel dans le dossier sur la subornation de témoins contre Jean-Pierre Bemba, la CENI a éclairé que la décision condamnant de Jean-Pierre Bemba reste irrévocable mais seule la peine fera objet de la prochaine décision de la chambre de première instance.

Prenant la parole, le procureur de la république aiindiqué que la cour constitutionnelle estime que la requête du MLC est recevable mais non fondée car Jean-Pierre Bemba est condamné pour corruption.

Prenant l’affaire en délibéré, la cour constitutionnelle promet rendre sa décision finale dans le délais prescrit par la loi.

Fiston Mahamba

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

SADC: voici les 5 garanties que la CENI a “refusé” de donner à l’opposition

Les négociations ont échoué ce soir entre la délégation de la SADC et l’opposition congolaise qui a refusé de signer un accord de bonne conduite, posant plusieurs préalables. 

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement.