Bemba sera logé dans un hôtel à la Gombe en attendant d’autres dispositions (Police)

Dans un communiqué publié ce mercredi soir, le général Sylvano Kasongo Kitenge a dressé le bilan des heurts ayant opposé quelques militants du Mouvement pour la Libération du Congo, MLC, pendant que les éléments de la police national congolaise escortaient le cortège de Jean-Pierre Bemba pour le siège de son parti politique.

“La police a encadré, avec professionnalisme, le cortège du sénateur de l’aéroport international de N’djili jusqu’au siège de son parti sur l’avenue de l’enseignement dans la commune de Kasavubu” écrit le document, signalant qu’un incident a été enregistré à la hauteur du quartier Mikondo dans le district de la Tshangu.

“Un groupe d’inciviques s’est attaqué à la police avec des projectiles. Un véhicule de la police a été caillassé. Le sénateur Bemba a failli attraper un projectile sur le visage” rapporte la même source qui souligne que c’est grâce à la promptitude des éléments commis à la sécurité du cortège que monsieur Jean-Pierre Bemba a gardé son intégrité physique.


Dans son communiqué, la police rappelle que conformément aux ordres reçus de la hiérarchie et d’après les arrangements trouvés avec le MLC  lors des différentes réunions préparatoires, le cortège du sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo n’a pas été autorisé à franchir la commune de la Gombe pour des raisons d’ordre sécuritaire. “Toutefois, le sénateur va loger dans un hôtel de la Gombe en attendant d’autres dispositions pratiques.”

La veille, le commandant de la police de la ville de Kinshasa a déclaré à Jeune Afrique que Jean-Pierre Bemba ne pourra pas résider à son domicile du centre-ville de Kinshasa.  Il devait se rendre dans une résidence familiale qui se trouve dans une avenue huppée de la commune de Gombe, entre le siège du parti présidentiel (PPRD) et la propre résidence du chef de l’État, Joseph Kabila. « Il y a un minimum de protocole à observer et nous pensons qu’ils [les partisans de Bemba] ne vont pas le respecter. C’est un quartier présidentiel, il ne doit pas y avoir d’engouement ni de dérapages », explique Sylvano Kasongo.

 

Fiston Mahamba

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

SADC: voici les 5 garanties que la CENI a “refusé” de donner à l’opposition

Les négociations ont échoué ce soir entre la délégation de la SADC et l’opposition congolaise qui a refusé de signer un accord de bonne conduite, posant plusieurs préalables. 

Lamuka appelle finalement à voter avec la machine!

Changement majeur dans la stratégie de la coalition LAMUKA. Après avoir appelé à empêcher le vote avec les machines le 23 décembre prochain, Olivier Kamitatu veut que les partisans de Martin Fayulu aillent voter simplement. 

RDC: Comment Nangaa a définitivement flingué ses machines!

Si la Commission électorale comptait sur l’expertise britannique pour imposer une légitimité internationale en faveur des machines à voter très contestées au pays, c’est désormais chose perdue.

RDC: Une réunion tripartite d’urgence entre CACH, FCC et LAMUKA à Kinshasa

La délégation de la Communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) à Kinshasa vient de convoquer une réunion d’urgence dans la capitale congolaise réunissant les principaux protagonistes des élections, apprend POLITICO.CD.