Bemba sera logé dans un hôtel à la Gombe en attendant d’autres dispositions (Police)

Dans un communiqué publié ce mercredi soir, le général Sylvano Kasongo Kitenge a dressé le bilan des heurts ayant opposé quelques militants du Mouvement pour la Libération du Congo, MLC, pendant que les éléments de la police national congolaise escortaient le cortège de Jean-Pierre Bemba pour le siège de son parti politique.

“La police a encadré, avec professionnalisme, le cortège du sénateur de l’aéroport international de N’djili jusqu’au siège de son parti sur l’avenue de l’enseignement dans la commune de Kasavubu” écrit le document, signalant qu’un incident a été enregistré à la hauteur du quartier Mikondo dans le district de la Tshangu.

“Un groupe d’inciviques s’est attaqué à la police avec des projectiles. Un véhicule de la police a été caillassé. Le sénateur Bemba a failli attraper un projectile sur le visage” rapporte la même source qui souligne que c’est grâce à la promptitude des éléments commis à la sécurité du cortège que monsieur Jean-Pierre Bemba a gardé son intégrité physique.


Dans son communiqué, la police rappelle que conformément aux ordres reçus de la hiérarchie et d’après les arrangements trouvés avec le MLC  lors des différentes réunions préparatoires, le cortège du sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo n’a pas été autorisé à franchir la commune de la Gombe pour des raisons d’ordre sécuritaire. “Toutefois, le sénateur va loger dans un hôtel de la Gombe en attendant d’autres dispositions pratiques.”

La veille, le commandant de la police de la ville de Kinshasa a déclaré à Jeune Afrique que Jean-Pierre Bemba ne pourra pas résider à son domicile du centre-ville de Kinshasa.  Il devait se rendre dans une résidence familiale qui se trouve dans une avenue huppée de la commune de Gombe, entre le siège du parti présidentiel (PPRD) et la propre résidence du chef de l’État, Joseph Kabila. « Il y a un minimum de protocole à observer et nous pensons qu’ils [les partisans de Bemba] ne vont pas le respecter. C’est un quartier présidentiel, il ne doit pas y avoir d’engouement ni de dérapages », explique Sylvano Kasongo.

 

Fiston Mahamba

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Comment Nangaa a définitivement flingué ses machines!

Si la Commission électorale comptait sur l’expertise britannique pour imposer une légitimité internationale en faveur des machines à voter très contestées au pays, c’est désormais chose perdue.

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

L’UDPS va enterrer, de force, Tshisekedi à Limete: “les travaux commencent la semaine prochaine”

En réaction au refus du gouvernement d’autoriser l’inhumation d’Étienne Tshisekedi dans une “zone urbaine habitée”, son parti annonce qu’il va passer outre cette mesure et enterrer son leader dans la commune de Limete.