Présidentielle: Katumbi, Bemba et Tshisekedi en tête (sondage)

Le Bureau d’Études, de Recherches, et de Consulting International (BERCI) et le Groupe d’étude sur le Congo (GEC) à l’Université de New York ont publié lundi un sondage d’opinion politique représentatif au niveau national réalisé dans la première semaine de juillet 2018, donnant les trois principaux candidats de l’opposition largement en tête face aux candidats potentiels du pouvoir.

Selon ce sondage, Felix Tshisekedi, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi sont à égalité en termes statistiques dans une fourchette de 17 à 19%. “Bemba a progressé de 16 points depuis notre sondage en novembre 2017″, affirme un communiqué publié sur le site internet du GEC.

En résumé, 19% des Congolais voteraient pour Katumbi, 19% pour Félix Tshisekedi, 17% pour Jean-Pierrre Bemba et 15% pour tous les possible candidats de la MP.

Les sondages ont été réalisés via des entretiens téléphoniques de 1154 personnes âgées de 18 ans et plus à travers les 26 provinces du pays sélectionnées à partir d’une liste de 2000 numéros de téléphone cellulaire obtenus lors de l’enquête représentative au niveau national de BERCI/GEC de 2016 qui s’est déroulée dans plus de 400 sites réparti dans tout le pays au domicile des répondants. Le taux de réponses était de 57%. La marge d’erreur était de +/- 3%“, explique-t-on.

Depuis son acquittement, Jean-Pierre Bemba opère un retour fulgurant dans les intentions de vote explique les sondeurs. Ainsi, l’approbation pour la libération du leader du MLC rendue en appel par la Cour pénale internationale est générale, “Quatre-vingt-trois pour cent pensent que son acquittement est une bonne chose, contre 66 % qui pensaient que sa condamnation était injuste lors du national sondage que nous avons mené en octobre 2016”, explique le communiqué.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Comment Nangaa a définitivement flingué ses machines!

Si la Commission électorale comptait sur l’expertise britannique pour imposer une légitimité internationale en faveur des machines à voter très contestées au pays, c’est désormais chose perdue.

Et si Nangaa et Fayulu disaient la même chose?

Le président de la CENI a fait savoir que seuls les bulletins papiers seront comptabilisés et pris en compte durant les prochaines élections, rejoignant peut-être la position de l’opposition Martin Fayulu, candidat de la coalition LAMUKA. 

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.