Le procureur général du parquet de Goma a animé un point de presse ce vendredi pour présenter résultats d’enquêtes conduites par la justice Congolaise après la mort tragique dans un incendie d’origine inconnue de Luc Nkulula, fervent activiste du mouvement citoyen Lutte pour le changement, Lucha.

Dans son adresse à la presse, le procureur général a indiqué que les experts qui ont pris part aux enquêtes ont constaté que l’origine de l’incendie qui a ravagé la maison dans laquelle se trouvait Luc Nkulula est l’explosion de la batterie du système solaire qui alimentait cette maison.

“La maison dans laquelle habitait l’activiste Luc Nkulula était desservie par les panneaux solaires. Au cours de la journée, la batterie connectée aux panneaux solaires a accumulée de l’énergie. Les experts parlent de 12000 degrés de chaleur accumulés par la batterie alors que le convertisseur n’a que besoin de convertir toute cette énergie en 220 Volts utilisables pour les besoins du menage. S’il y a une mauvaise manipulation, cette batterie peut exploser, nous ont déclaré les experts” a expliqué le magistrat à la presse.

La justice Congolaise indique que l’incendie de la maison suivi de la mort de Luc Nkulula n’est pas le seul cas sur lequel les enquêtes ont été ouvertes. Toutes les morts et les incidents qui sont notifiées dans la ville de Goma sont suivis d’enquêtes. “Par contre, le recours aux experts pour se joindre aux enquêtes diligentées par la justice Congolaise est due à la recherche de la transparence de l’enquête en vue d’éviter toute manipulation ou récupération de cette mort tragique de Luc Nkulula” a poursuivi la même source judiciaire.

Le rapport final des enquêtes a également établi que l’activiste du mouvement Lutte pour le changement n’est pas sorti de la maison durant l’incendie, mais qu’il aurait jeté par la fenêtre des effets de valeur avant d’être pris par le piège de l’incendie lors qu’il tentait de quitter la maison.

Dans une vidéo rendant hommage à l’activiste du mouvement citoyen Lutte pour le changement, Luc Nkulula, mort dans un étrange incendie de sa résidence, l’artiste musicien Tiken Jah Fakoly avait appellé la communauté internationale, Amnesty International et toutes les instances internationales à lancer une enquête pour faire une lumière sur les circonstances ayant conduit à la mort de ce fervent membre de la LUCHA.

Luc Nkulula est mort dans un incendie suspect de sa maison. J’interpelle la communauté internationale à faire la lumière sur les circonstances qui ont conduit à la mort de Luc Nkulula. Qu’on sache qui a mis le feu sur la maison et qu’il soit puni” suggère l’artiste.

Luc Nkulula est un soldat de l’éveil de conscience qui est mort sur le front. Les mouvements citoyens actifs en Afrique sont la lumière, les phares pour la population” ajoute-t-il.

Tiken Jah Fakoly a promis que le combat de Luc Nkulula continuera à travers l’activisme citoyen. “Ce que j’aimerai dire à Luc malgré qu’il n’est plus parmi nous est que nous ne baisserons pas les bras. Nous allons continuer son combat qui était celui de démontrer aux autorités Africaines que c’est le peuple qui détient le pouvoir” a dit Fakoly.

Fiston Mahamba