Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 13:28 13 h 28 min

Me Hubert Tshiswaka pose la problématique de l’échec d’un Etat de droit en RDC

Selon le communiqué de l’IRDH qui annonce cet évènement, la loi congolaise sur les ASBL leur reconnaît les prérogatives de participer à la mise en œuvre de la politique nationale de l’Etat, susciter la participation citoyenne à la définition et à la mise en œuvre des actions du secteur public qui les concernent. La même loi attribue aux ONG internationales (ONGI) le rôle de former et promouvoir des OSC nationales dans le cadre de leur programme, en vue de favoriser la prise en charge des projets. (Articles 41, 42, 43 et 45).

De ce fait, Me Hubert Tshiswaka, auteur de l’ouvrage révèle que l’Organisation des Nations Unies (ONU) accorde une grande importance au partenariat avec les ONGI, en ce qu’elles appuient ses efforts pour faire progresser ses idéaux de paix, de sécurité, de développement économique et socio-culturel dans le monde. De même, l’UNESCO se fie à elles, pour leur spécificité thématique, le professionnalisme dans la façon de travailler, la maitrise de leurs domaines d’intervention, la capacité de gestion financière et logistique. Quant à l’Union Européenne, les ONGI sont des acteurs importants qui facilitent un dialogue régulier avec les autorités publiques, dans le but de mieux exécuter des initiatives et politiques de l’Union.

Il se demander, si les missions des OSC et ONGI sont telles qu’elles sont définies ci-dessus, comment expliquer le chaos permanent de la RDC ? La réponse à cette question doit amener lesdites ONGI à repenser leur façon d’appuyer les OSC congolaises.

Pour ce faire, les animateurs d’Organisations Non gouvernementales (ONG) nationales et internationales sont invités, à la médiathèque de l’Institut Français de Lubumbashi, le jeudi 12 juillet 2018, de 16 heures à 18 heures, afin de discuter de la situation sociopolitique de la RDC analysée dans le livre intitulé « Société civile et édification de la démocratie en RDC » de me Hubert Tshiswaka.

Il s’agit d’un livre qui pose la problématique de l’échec de l’édification de la démocratie et l’Etat de droit en RDC que l’auteur estime être le couronnement d’une crise sociopolitique qui date des décennies. Les pages 53-81 analysent la contribution de la société civile, en se référant à ses missions d’exprimer toute la vitalité de la vie sociale, d’aider les souverains primaires à accomplir leur devoir de contrôler leurs mandataires à qui ils confient la gestion de l’Etat.

Dans cette réflexion, les Organisations de la Société Civile (OSC) constituent des réseaux de sensibilisation, groupes de pression et d’échange d’informations. La loi congolaise sur les ASBL leur reconnaît les prérogatives de participer à la mise en œuvre de la politique nationale de l’Etat, susciter la participation citoyenne à la définition et à la mise en œuvre des actions du secteur public qui les concernent. La même loi attribue aux ONG internationales (ONGI) le rôle de former et promouvoir des OSC nationales dans le cadre de leur programme, en vue de favoriser la prise en charge des projets. (Articles 41, 42, 43 et 45).

Il faut signaler que ce livre qui compte plus de 90 pages est disponible au siège de l’IRDH, au numéro 1044, avenue Kambove, commune de Lubumbashi.

JA

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...