La Chambre d’appel de la CPI a acquitté Jean-Pierre Bemba de sa condamnation initiale à 18 ans de prison pour crimes contre l’humanité. Néanmoins, le président du MLC restera en détention, a cause d’une autre faire.

Selon la CPI, il reste en prison pour une autre affaire dans laquelle il a été reconnu coupable d’infractions contre l’administration de la justice, dans l’attente d’une décision de la Chambre de première instance VII dans cette affaire.

En effet, Jean-Pierre Bemba et plusieurs de ses proches ont en effet reconnus coupables de subordination de témoins. Le leader du MLC avait alors écopé de 18 mois de prison. Une peine qui pourrait être compensée par ses 10 ans passées dernières les barreaux.