Les dessous de la visite polémique de Lambert Mende en Belgique

7
827

Placé sur la liste des sanctions de l’Union Européenne contre des officiels congolais, le ministre congolais de la communication et des médias, Lambert Mende, séjourne néanmoins sur le vieux continent.

« Je suis actuellement à Bruxelles, c’est dans un cadre privé, il n’y a rien d’officiel et rien à dire à ce propos » dit le ministre congolais Lambert Mende, joint au téléphone par POLITICO.CD. Selon des sources concordantes, le porte-parole du gouvernement congolais placé depuis le 29 mai 2017 dans la liste des personnalités du régime congolais sous le coup de sanctions de l’Union européenne, a reçu une « dérogation » de la part des autorités belges.

Matthieu Branders, porte-parole adjoint du ministère belge des Affaires étrangères, qui précise à Jeune Afrique que « le régime des sanctions prévoit un certain nombre de dérogations, notamment pour des raisons humanitaires ».

Au sujet de la visite proprement dite, des sources proches du ministre congolais font savoir qu’il s’agit d’une urgence. La mère du ministre Mende, atteinte d’une « maladie grave », est soignée en Belgique depuis plusieurs mois. Son état, à encore un autre proche, se serait aggravée durant les dernières heures.

7 Commentaires

  1. Quelque soit le cas grave de sa mère, il n’avait aucun droit qu’on lui accorde ce visa. Celui et son gouvernement qui tuent la population. La belgique a donné des visas humanitaires à qui ? C’est la honte pour ce pays qui n’a jamais été clair dans ses positions concernant le Congo. La belgique souffle le chaud et le froid comme à l’époque de l’indépendance en fabriquant les divisions au Katanga etc…. On comprend de mieux en mieux la position de la Belgique qui soutient Kabila.

Comments are closed.