Près de trois semaines après le décès du leader historique de l’opposition en République démocratique du Congo, ses obsèques sont toujours au coeur d’un bras de fer entre le Pouvoir et les Opposants.

Il est vrai que nous à l’UDPS [Union pour la Démocratie et le Progrès Social]  nous sommes d’avis que la personne de Tshisekedi n’est à comparer à quoi que ce soit, ni à aucun poste, Premier ministre ou Présidentielle de la République soit-il. Mais, il y a une exigence populaire, qui nous met aussi en difficulté, exigeant l’application de manière intégrale de l’accord global et inclusif de la Saint Sylvestre. Donc ici, nous avons demandé au pouvoir en place d’écouter la voix de la raison. De donner au peuple ce qu’il veut”,  a déclaré Jean-Marc Kabund, secrétaire général de ce parti de l’opposition lors d’une conférence de presse ce samedi à Kinshasa , à l’occasion de la célébration de la 11eme anniversaire de la constitution de la RDC, au micro de POLITICO.CD.

Nous pensons que le gouvernement accordera une suite favorable à ce que nous avons présenté comme préalables avant d’envisager le retour de la dépouille d’Étienne Tshisekedi“, conclu-t-il.

Par ailleurs, l’UDPS a présenté vendredi, dans une lettre adressée au gouverneur de Kinshasa, quatre sites à travers la capitale de la République démocratique du Congo pour l’inhumation de son leader.

Pour la bonne organisation de ses obsèques et après concertation avec la famille biologique de l’illustre disparu en ce qui concerne le lieu de son enterrement, quatre propositions de sites que nous vous soumettons par ordre de préférence ont retenu notre attention. Il s’agit des endroits suivants: la place de l’indépendance en face du palais de la justice dans la commune de Gombe, la place pont Cabi dans la commune de Kasavubu, l’esplanade du palais du peuple dans la commune de Lingwala, dans la commune de limete entre 7è et 12 ième rues», dit cette lettre de Jean-Marc Kabund au gouverneur André Kimbuta.

De son côté, le gouvernement a balayé les requêtes de l’UDPS, préférant continuer ces contacts avec la famille du leader du Rassemblement qui, de son côté, n’exige que la construction d’un mausolée dans la capitale pour ce leader historique de l’opposition en RDC.

André Kumbuta a pour sa part convié les dirigeants de l’UDPS à une “séance de travail” ce lundi 20 février autour de la question de l’emplacement de la scepulture d’Etienne Tshisekedi.

A l’heure actuelle, comme le fils de Tshsiekedi, Félix Tshiskedi, l’a affirmé le week-end dernier depuis la Belgique alors qui regagnait Kinshasa, aucun programme des obsèques n’est annoncé.

3 comments

  1. Le peuple dont parle le sg kabund, s’est-il exprimé sur la rue ou en vertu de l’art 5 de la const. Ou soit on fait la confusion entre le groupuscule et le peuple d’une manière générale car le peuple selon l’art 5, s’exprime par referendum ou par election.

  2. Je suis de leur avi que le pouvoir en place vote aussi l’intérêt de toute la nations au lieu de voir les intérêt personnel, et aussi nous avons perdues toute un bibliothèque pour le monde entier un grand baobab pour le Congo, il faut le pouvoir l’enter avec toute honneur que l’une de place sibler soit exécuté et un mousolé .

  3. Jean-Marc Kabund,tu hypothèques les obsèques de ton mentor pour tes intérêts égotistes;tu souilles la mémoire de ton mentor qui t’a sortis du fond de Katanga.C’est écœurant !

Comments are closed.