Attaque contre le site minier de Twangiza: 4 morts, un blessé et un capturé

0
872

Dans un communiqué de presse publié ce mardi à Ontario et dont Politico.cd a reçu une copie, le directeur général de la compagnie minière Banro, propriétaire de gisements d’or à Twangiza et Namoya dans la province du Sud-Kivu, déplore la mort de 3 policiers commis à la garde de ce site minier.

Quatre (4) morts dont trois  (3) policiers et un (1) assaillant, tel est le bilan d’une attaque des hommes armés sur le site minier de Twangiza, exploité par la multinationale  Banro au Sud-Kivu, dans la nuit du lundi au mardi indique le communiqué signé par Martin Jones, directeur général de cette multinationale

Selon l’esprit de la note des assaillants armés ont menée une incursion sur ce site d’exploitation d’or. Les policiers commis à la garde de ce complexe minier ont ouvert le feu. Un agent d’une société de gardienne a été blessé et transferé à l’hôpital général de Bukavu poursuivent la même source, annonçant qu’un assaillant a été capturé.

Le but de l’attaque serait de piller le complexe souligne le document, précisant que c’est suite aux images transmises par les caméras de surveillance que l’alerte de l’attaque a été donnée.

Banro est une société qui détient l’une de grandes réserves d’exploitations minières de l’or dans la province du Sud-Kivu. Alors que plusieurs sites miniers de cette zone sont détenus par les groupes armés, les sites de Twangiza (certifié depuis 2012) et celui de Namoya (opérationnel depuis janvier 2016) contribue à la réduction de la pauvreté en employant plus de 1300 congolais.

Fiston Mahamba