Dialogue: où en sommes-nous?

1
894

Suspendu depuis plusieurs jours, le Dialogue initié par le président Joseph Kabila et toujours boudé par une large partie de l’opposition en République démocratique du Congo peine à redémarrer.  Ce vendredi encore, le Faciltateur de l’Union Africaine, Edem Kodjo a annoncé un énième report de la plénière. La présence du président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Corneille Nangaa est exigée par l’opposition avant « toute reprise« .

Avant la suspension des travaux, le facilitateur, Edem Kodjo, avait soumis aux délégués un projet d' »accord politique » censé sortir le pays de la crise. Son texte prévoit la mise sur pied d’un « gouvernement d’union nationale » piloté par un Premier ministre issu de l’opposition. Mais Edem Kodjo, désigné par l’Union africaine pour conduire ce dialogue, n’avance dans le document aucune date pour la prochaine élection présidentielle.

De son côté le président de CENI est en tournée en Europe en compagnie de plusieurs experts de son organisme où il annonce l’acquisition déjà quinze tonnes des kits d’enrôlement, dont  le déploiement en RDC débute le 5 octobre 2016.

En visite aux installations de la firme franco-néerlandaise GEMALTO en Laval en Belgique, les experts de la CENI ont pu s’enquérir de l’avancement des travaux, soit une production en moyenne de 400 kits le jour, rapportent des sources proches de la CENI.

Ces techniciens de la CENI ont pour mission de contrôler plus de 7.500 kits prévus pour les 7 nouvelles provinces identifiées pour la première zone opérationnelle, notamment le Sud-Ubangi, le Haut Lomami, le Haut Katanga, la Tshuapa, l’Equateur, le Lualaba et la Mongala.

Pendant ce temps l’Honorable Jean-Pierre Kalamba, le vice-président de la CENI,  parle de la tenue de la présidentielle en deux mille dix huit; « le temps pour la CENI de terminer l’opération d’enrôlement », Corneille Nangaa.

1 COMMENTAIRE

  1. Les appétits pour la prise de la primature en RDCONGO ne peuvent pas se placer au dessus des aspirations du peuple congolais qui luttent pour la construction d’un Etat de droit dont la constitution actuelle ne sera pas enterrée par les assoiffés du pouvoir qui cherchent toujours à tirer la République vers le BAS !!!

Comments are closed.