dimanche, janvier 24, 2021
DRC
21,713
Personnes infectées
Updated on 24 January 2021 à 6:02 6 h 02 min
DRC
6,156
Personnes en soins
Updated on 24 January 2021 à 6:02 6 h 02 min
DRC
14,903
Personnes guéries
Updated on 24 January 2021 à 6:02 6 h 02 min
DRC
654
Personnes mortes
Updated on 24 January 2021 à 6:02 6 h 02 min

Ce qu’il faut retenir de la rencontre Kodjo — Eglise catholiques

- Publicité-

EN CLAIR — Edem Kodjo a rencontré les évêques de la CENCO ce matin à Kinshasa, voici ce qu’il faut retenir de leur rencontre.

Pourquoi cette rencontre

Après sa récusation par l’opposition dirigée par Etienne Tshisekedi, et le renouvellement de confiance à son égard par le Groupe International de soutien au Dialogue, le facilitateur de l’Union Africaine, Edem Kodjo, tente visiblement de glaner plus de soutien en faveur de son action dans le but de forcer la main au Rassemblement, afin d’obtenir leur retour au le processus du Dialogue où le togolais devient de plus en plus indéboulonnable.

L’église catholique, qui jouit d’une grande influence dans la scène politique congolaise, pourrait non seulement lui apporter du soutien mais aussi l’aider dans cette démarche.

Que faut-il en retenir

IMG-20160810-WA0009Edem Kodjo a tout d’abord tenu à écarter toute possibilité de démission.

“Je suis là, je n’ai pas démissionné et je n’en ai pas l’intention. Parce ceux qui m’ont mandaté m’ont renouvelé leur confiance”, a-t-il affirmé.

En outre, le facilitateur de l’UA laisse entendre que le gouvernement pourrait accéder à la demande de libération des prisonniers politiques, un des préalables des opposants du Rassemblement.

Pour l’Eglise Catholique, le dialogue est inévitable. La CENCO laisse même entendre qu’elle pourra rencontrer Etienne Tshisekedi pour aboutir à une solution au “blocage actuel”.

Ecouter le résumé audio

Ecouter le résumé audio

Que va-t-il arriver maintenant

- Advertisement -

IMG-20160810-WA0006

La CENCO a promis de rencontrer d’autres acteurs politiques, surtout du côté des sceptiques au Dialogue. Il faudra s’attendre d’intenses consultations les jours à venir.

Par ailleurs, le Groupe de G7 est lui aussi arrivé ce matin au siège des catholiques à Kinshasa, toujours dans le cadres des pourparlers sur le Dialogue politiques.

3 Commentaires

  1. ‘”Ceux qui m’ont mandate m’ont renouvelle leur confiance” dit Kojo.En d’autres termes:”je m’enfous du peuple et des forces acquises au changement”.”parlez comme vs voulez,ceux qui dirigent le Congo,eux seuls ont le mot a dire,UA,UE USA ,MP. Et si le peuple entrait dans la danse?

    • euh le rassemblement de l’opposition aux forces acquises au changement ne représente pas à lui le peuple congolais entier, il y a d’autres forces politiques en dehors d’eux…

  2. Dialogue sans dialogue Kabila est obligé de quitte le pouvoir par ce que la constitution l’interdit.
    Il a dejas fait deux mandat c’est fini…aucune explication a c’est sujet,nous le peuple congolais nous sommes déterminer a chassé kabila s’il est faut….parce que la constitution nous autorise…Article 64 Yebela.

Comments are closed.

notre sélection