Félix Tshisekedi s’exprime sur la probable libération de Jean-Pierre Bemba

Dans une interview accordée au journaliste Fabien Kuswanika, Félix Tshisekedi s’est exprimé sur la probable libération de J.P Bemba.

« Depuis toujours, j’ai toujours affirmé que JB Bemba est gardé injustement dans les geôles de la CPI. C’est révoltant parce qu’il a perdu environs 7 ans de sa vie pour une affaire loufoque. Je trouve que c’est choquant. Il mérite de sortir de là. Et c’est tant mieux, surtout pour sa famille. Je sais ce que ce que d’avoir un père emprisonné injustement. Je serai vraiment heureux pour le sien qu’il soit libre. Après ça, s’il choisit de nous rejoindre « gloire à Dieu ». S’il choisit d’aller dans le camp de nos concurrents, mais c’est ça la démocratie. »

Pour rappel, la Cour pénale internationale a fixé au 21 mars 2016 la date de l’audience publique au cours de laquelle sera rendu public le verdict dans l’affaire Jean-Pierre Bemba, ancien-vice-président de la RDC poursuivi, en qualité de chef militaire, pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre en Centrafrique.

Le procès de Bemba a débuté à La Haye le 22 novembre 2010 et s’est terminé le 13 novembre 2014.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

RDC: Comment Nangaa a définitivement flingué ses machines!

Si la Commission électorale comptait sur l’expertise britannique pour imposer une légitimité internationale en faveur des machines à voter très contestées au pays, c’est désormais chose perdue.

Et si Nangaa et Fayulu disaient la même chose?

Le président de la CENI a fait savoir que seuls les bulletins papiers seront comptabilisés et pris en compte durant les prochaines élections, rejoignant peut-être la position de l’opposition Martin Fayulu, candidat de la coalition LAMUKA. 

RDC: Guerre entre Kinshasa, Washington et la CPI autour du verdict final de Bemba

Kinshasa affronte les Etats-Unis et des proches de l’opposant Jean-Pierre Bemba qu’il accuse de mettre la pression sur la Cour Pénale Internationale (CPI), alors que le verdict final est attendu pour demain.

Le Rassemblement au pied du mur: la restructuration boudée

Plusieurs voix s’élèvent au sein de cette coalition pour fustiger la restructuration proposée par une aille proche de Moïse Katumbi.