Martin Fayulu et Adolphe Muzito promettent de s’appuyer sur l’échec de la politique économique de Félix Tshisekedi pour lancer le soulèvement populaire

L’opposant Congolais Martin Fayulu a clôturé sa tournée américaine, durant laquelle il a animé plusieurs conférences tant devant les universitaires et de chercheurs dans plusieurs régions des États-Unis d’Amérique.

“Durant la conférence avec la diaspora congolaise de la ville de Dallas, Adolphe Muzito et Martin Fayulu disent compter sur l’échec de la politique économique de Félix Tshisekedi pour lancer le soulèvement populaire” a rapporté Marc-Antoine Muhindo Vumilia.

Ce directeur de théâtre, écrivain, comédien et dramaturge à l’université de Stockholm rapporte dans un tweet que les deux ténors de la coalition Lamuka continuent à rejeter les résultats de la présidentielle du 30 décembre dernier et appellent à la réorganisation des élections présidentielles crédibles après une période transitoire.

“Durant une réunion avec les partisans de la coalition Lamuka à Dallas, Adolphe Muzito propose de travailler avec Félix Tshisekedi pour mettre en place des institutions transitoires et organiser de nouvelles élections” a rapporté Marc-Antoine Muhindo Vumilia.

Martin Fayulu et l’équipe qui l’accompagne dans sa tournée américaine ont récolté d’importantes sommes d’argent au cours de différentes manifestations en guise de soutien de la diaspora congolaise au combat pour la vérité des urnes.

Ce mardi 09 avril, Martin Fayulu a atterri à l’aéroport de Zaventem à Bruxelles, après plus de deux semaines passées aux États-Unis pour le compte de sa tournée internationale sur la vérité des urnes.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

“Moïse Katumbi n’a jamais soutenu le combat de Martin Fayulu, plutôt sa candidature”: Francis Kalombo 

Le président de la plateforme Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi ne…

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…

Félix Tshisekedi refuse de nommer Albert Yuma à la primature

Selon une source proche de la présidence citée par Top Congo FM,…