Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, mai 26, 2020
DRC
2,297
Personnes infectées
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
1,893
Personnes en soins
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
337
Personnes guéries
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min
DRC
67
Personnes mortes
Updated on 26 May 2020 à 5:19 5 h 19 min

À seulement deux mois de la présidence de Félix Tshisekedi, le peuple congolais commence à constater des développements positifs [États-Unis] 

L’ambassadeur Jonathan Cohen, représentant permanent par intérim de la mission américaine auprès des Nations Unies s’est exprimé en marge d’une réunion du conseil de sécurité sur la République Démocratique du Congo ce lundi.

« Depuis son entrée en fonction, le président Tshisekedi a réagi à ce moment historique en s’engageant à lutter contre la corruption, à mettre un terme aux violations des droits de l’homme par les forces de sécurité de la RDC, à améliorer la sécurité, à renforcer le climat des investissements de la RDC et à promouvoir le développement » a-t-il introduit son allocution.

« Deux mois à peine après ce transfert historique du pouvoir, le peuple congolais commence déjà à constater des développements positifs. Le mois dernier, le président Tshisekedi a décidé d’arrêter et de poursuivre les policiers accusés d’avoir tiré sur des manifestants pacifiques. Il a libéré des prisonniers d’opinion et s’est engagé à réformer l’Agence nationale du renseignement, une organisation abusive, et à fermer des centres de détention non officiels » poursuit le diplomate américain.

« En partie à cause de ce changement, des milliers de combattants déposent leurs armes dans l’espoir de passer à une vie civile pacifique » a déclaré Jonathan Cohen.

« Nous exhortons le président Tshisekedi à respecter les engagements qu’il a pris de mettre pleinement en œuvre cette vision prometteuse pour l’avenir de la RDC. Nous attendons avec impatience la nomination du gouvernement qui l’aidera à bien mener son action ».

Les États-Unis se disent disposer à travailler avec le nouveau gouvernement pour accompagner le peuple congolais à vivre le changement qu’attend apporter le nouveau régime. « Nous espérons travailler avec le nouveau gouvernement pour nouer une relation plus constructive avec la MONUSCO. Nous voudrions reconnaître et appuyer les décisions proactives prises par les dirigeants de la MONUSCO, conformément à son mandat, de réorienter les efforts de Kinshasa vers l’est de la RDC, de rationaliser la force et de redoubler d’efforts pour s’attaquer aux causes profondes de la violence ».

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD
- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...