Chers lecteurs,

Nous avons besoin de votre contribution. Avec 1 dollar ou plus, vous pouvez nous aider à garder notre journalisme à l’abri de toute influence et contribuer ainsi à améliorer la qualité de l'information en RDC.

mardi, juin 2, 2020
DRC
3,326
Personnes infectées
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min
DRC
2,772
Personnes en soins
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min
DRC
482
Personnes guéries
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min
DRC
72
Personnes mortes
Updated on 2 June 2020 à 12:28 12 h 28 min

Dans l’Est de la RDC, des marées humaines et des regrets pour l’opposition

Le duo Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe, tout comme la coalition Lamuka ont réussi à faire une véritable démonstration de force toute cette semaine dans l’Est de la République démocratique du Congo majoritairement acquis à la cause de l’opposition. 

A Goma, à Beni, ou encore à Butembo, Bukavu ou Uvria, des milliers des personnes sont descendues dans la rue pour accueillir ces deux franges de l’opposition tout au long de la semaine, avec des marrées humaines parfois qui sont restées dehors parfois tard la nuit, une première dans ce coin qui connaît des nombreux problèmes d’insécurité. 

Des voix partagés

Cependant, les deux camps s’opposent et leur démonstration de force, qui a certes le mérite de démontrer que les populations de l’Est sont farouchement opposées au pouvoir de Kinshasa, risque de ne pas être fructueuse sur le plan comptable. La coalition CACH pourrait en bénéficier de manière un peu conctrête, ayant appelé ses partisans à voter massivement pour Félix Tshisekedi le 23 décembre prochain, alors que du côté de LAMUKA, Martin Fayulu n’a pas donné des consignes clairs à ses partisans. 

Par ailleurs, la dualité entre les deux franges populaires de l’opposition risque d’entrainer une dispersion de voix. En effet, dans une élections à un seul tour, voir les Kivu, qui regorgent pas moins de 5 millions de voix, voter pour deux leaders entrainera un dileme pour les électeurs. 

« Shadary n’a aucune chance »

A ce sujet pourtant, les opposants affirment qu’il en sera rien. « La descente des forces d’opposition dans les Kivu prive surtout Shadary de toute adhésion. Nos amis de CACH et nous avions parcouru des espaces distincts. De manière combinées, l’opposition a couvert tout l’est et reste largement plébiscitée« , explique Jean-Bertrand Ewanga de la coalition LAMUKA. 

Pour lui, même en ordre dispersé, l’opposition reste toujours loin devant le candidat de la coalition au pouvoir. « Dans une élections démocratique, Shadary n’arrivera même pas troisième. Je doute fort qu’un millions de Congolais puissent voter pour lui. Alors imaginez qu’il y aura pas moins de 40 millions d’électeurs appelés à voter le 23 décembre« , ajoute-t-il. 

Quoi qu’il arrive, les regrets sont là. Une large coalition entre Félix Tshisekedi, Vital Kamerhe, Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et Martin Fayulu aurait sans doute définitivement eu raison d’Emmanuel Ramazani Shadary et sa famille politique. 

- Publicité -

notre sélection

Jean-Marc Kabund: « je quitte ce poste la tête haute et sans compromission »

Jean-Marc Kabund a officiellement réagi peu après sa destitution du poste du 1er vice-président de l'Assemblée nationale intervenue tard dans la soirée...

Célestin Tunda recadre Benoit Lwamba et dément avoir violé l’indépendance des juges

En réaction à une correspondance du président de la cour constitutionnelle et président du conseil supérieur de la magistrature, Benoît Lwamba Bindu...

Convocation de Kamerhe: Tryphon Kin-Kiey Mulumba « stupéfait et préoccupé » face aux termes du communiqué de l’UNC

Dans un communiqué signé par tous ses hauts cadres, également membres du gouvernement et des institutions, l’UNC dénonce un acharnement contre son...