La question sur le niveau d’études des dirigeants Congolais issus de dernières élections refait surface après une vague des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, dans lesquelles certains politiques récemment élus, ont du mal à s’exprimer ou ressortir leurs programmes.

Alain-Daniel Shekomba, candidat à la présidentielle de décembre dernier estime que la commission électorale nationale indépendante, CENI, pourrait aider le peuple à être fixer sur cette question en publiant les curriculum vitæ de toutes les autorités issues de dernières élections.

“Nous avons le droit de connaitre le background de nos dirigeants, je demande à Corneille Nangaa (président de la CENI) de publier les CV de nos élus à tous les niveaux pour nous permettre d’estimer l’espérance de réussite de chacun d’eux dans leurs nouvelles fonctions” a écrit l’autorité morale de la plateforme Mission Nouvelle.

Alain-Daniel Shekomba estime que sa démarche n’a pas pour objectif de savoir quels diplômes sont détenus par les élus, mais plutôt de savoir quelle expérience disposent ces personnalités appelées à diriger les institutions de la République.

“Comme on n’a jamais eu besoin du background, alors ne nous plaignons pas des résultats , il est bien un établi qu’avoir un MBA est un grand atout pour le poste de CEO d’entreprise. Dans certaines circonstances la volonté et la conscience ne suffisent plus il faut la compétence” réplique-t-il aux internautes sur son compte Twitter.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD