Dans une déclaration du dimanche 17 mars le président intérimaire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, “UDPS”, Jean-Marc Kabund a révélé que son parti rejettait l’élection des sénateurs, c’est ainsi qu’il a proposé la réorganisation de ce scrutin.

Pour le Front Commun pour le Congo, FCC, on considère que cette déclaration désoriente le peuple congolais.

“Fort de son attachement à la Constitution et à la loyauté républicaine, le FCC est préoccupé par ladite déclaration d’autant qu’elle désoriente le peuple congolais et qu’elle comporte une mise en péril du cycle électoral pourtant âprement négocié et déjà parfaitement entamé”, peut on lire dans un communiqué de presse daté du 17 mars et transmis à la rédaction de POLITICO.CD, signé par Nehemie Mwilanya.

Cette plateforme politique dont l’autorité morale est l’ancien président Joseph Kabila Kabange, condamne le recours à la violence comme voie d’expression de revendications et exhorte tous les acteurs politiques à œuvrer pour le parachèvement du cycle électoral.

Zanem Nety Zaidi |POLITICO.CD