Après le scrutin sénatorial tenu ce vendredi 15 mars, dans 24 provinces de la République Démocratique du Congo, le secrétaire général de l’Union pour la congolaise (UNC) et membre de la coalition Cap pour le changement (CACH), Baudouin Mayo a décrié la corruption, dans un tweet, qui, selon lui, a entaché ce scrutin.

«Même là où nous pouvions avoir un sénateur, cela n’a pas été possible parce que la corruption a joué. Aussi, vous avez certainement vu beaucoup de candidats se retirer en décrivant la corruption”, a-t-il déclaré.

À quelques jours avant ce senatorial, le procureur Général de la République (PGR), Flory Kabange Numbi avait adressé une correspondance au président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) demandant le report de ce scrutin après plusieurs accusations de corruption de Députés provinciaux. Une proposition rejetée après quelques jours par la CENI.

Zanem Nety Zaidi |POLITICO.CD