Après les élections des membres des bureaux définitifs des Assemblées provinciales à l’issue desquelles le FCC de Joseph Kabila a remporté 20 sur les 24 provinces,  la plateforme Cap pour le changement, CACH de Félix Tshisekedi estime que “ces résultats sont le reflet des résultats des élections au niveau de la députation provinciale. C’est la suite logique de ce qui s’est passé le 30 décembre 2018”, dit Jean-Baudouin Mayo, secrétaire général de l’UNC, parti politique de Vital Kamerhe, directeur du Cabinet du Chef de l’Etat.

Sur TOP CONGO FM, Jean-Baudouin Mayo rapelle que “CACH n’avait pas gagné les élections provinciales. Comment voulez-vous que CACH gagne les élections au niveau des bureaux définitifs des Assemblées provinciales?”.

Pour lui, CACH a refusé de passer par “la corruption”.

Jean-Baudouin Mayo déplore que le fait que la plateforme politique CACH a la présidence mais pas la majorité. “On nous a donné la présidence, mais nous a privé de la Majorité au Parlement. CACH n’avait rien à faire.”