“On nous a donné la présidence, mais on nous a privé de la Majorité” déplore Jean-Baudouin Mayo

Après les élections des membres des bureaux définitifs des Assemblées provinciales à l’issue desquelles le FCC de Joseph Kabila a remporté 20 sur les 24 provinces,  la plateforme Cap pour le changement, CACH de Félix Tshisekedi estime que “ces résultats sont le reflet des résultats des élections au niveau de la députation provinciale. C’est la suite logique de ce qui s’est passé le 30 décembre 2018”, dit Jean-Baudouin Mayo, secrétaire général de l’UNC, parti politique de Vital Kamerhe, directeur du Cabinet du Chef de l’Etat.

Sur TOP CONGO FM, Jean-Baudouin Mayo rapelle que “CACH n’avait pas gagné les élections provinciales. Comment voulez-vous que CACH gagne les élections au niveau des bureaux définitifs des Assemblées provinciales?”.

Pour lui, CACH a refusé de passer par “la corruption”.

Jean-Baudouin Mayo déplore que le fait que la plateforme politique CACH a la présidence mais pas la majorité. “On nous a donné la présidence, mais nous a privé de la Majorité au Parlement. CACH n’avait rien à faire.”

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

“Moïse Katumbi n’a jamais soutenu le combat de Martin Fayulu, plutôt sa candidature”: Francis Kalombo 

Le président de la plateforme Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi ne…

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…