Félix Tshisekedi et Joseph Olengankoy ont harmonisé les listes de prisonniers politiques à libérer

Neuf jours après l’annonce de la libération de prisonniers politiques dans le cadre du programme de 100 premiers jours de Félix Tshisekedi, la présidence de la République a indiqué que le chef de l’État congolais Félix Tshisekedi et le président du conseil national de suivi de l’accord de la Saint Sylvestre ont harmonisé les listes de prisonniers qui doivent être libérés ce 12 mars, date d’expiration de 10 jours annoncés.

“Le Président de la République, Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, a conféré, à la cité de l’UA, avec M. Joseph Olengankoy, Président du CNSA. Un échange sur les mesures de décrispation et harmonisation des listes des prisonniers politiques en prévision de leur libération” indique la présidence.

De son côté Joseph Olengankoy revient sur le contenu de listes actualisées et harmonisées de commun accord avec Félix Tshisekedi. Il s’agit de prisonniers politiques repris dans l’accord de la Saint Sylvestre, des exilés suite aux poursuites judiciaires et de personnes amnistiées en 2014.

“Nous avons actualisé la liste que nous avons présentée au Chef de l’État. Ils sont divisés en 3 catégories: les personnes reprises dans l’accord du 31 décembre mais qui sont encore en prison, celles en exil suite aux poursuites judiciaires et les amnistiées de 2014 toujours en prison” a tweeté Olengankoy.

La décrispation politique est un des piliers de promesses annoncées par Félix Tshisekedi tant lors de sa campagne électorale que lors de son investiture.

Du côté de l’opposition Congolaise, l’on s’attend à une libération de prisonniers politiques non sélective pour donner un signal fort de changement auquel aspire le peuple congolais, qui a longtemps accusé l’ancien régime d’avoir étouffé les voix disconcordantes à la politique de l’ancien président Joseph Kabila.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

“Moïse Katumbi n’a jamais soutenu le combat de Martin Fayulu, plutôt sa candidature”: Francis Kalombo 

Le président de la plateforme Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi ne…

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…