Bruno Tshibala a remplacé les ministres et vice-ministres élus députés ce mardi
Le président Joseph Kabila, son cercle rapproché et le premier ministre Bruno Tshibala visitant les stands à la conférence minière de Kolwezi le 14/09/2018. Photo: Fiston Mahamba

Le Premier Ministre de la RDC Bruno Tshibala a organisé ce mardi 05 mars l’intérim des ministres et vice-ministres élus députés nationaux et provinciaux consécutivement à l’avis consultatif du conseil d’État qui avait été consulté par le premier ministre Bruno Tshibala et qui a rendu public sa décision le week-end dernier.

Les ministres ayant été élus députés se sont vus remplacer par les intérimaires n’ayant pas été élus.

Bahati Lukwebo ministre du plan assure l’intérim au ministère de l’économie nationale alors que Matuku Memas ministre de l’emploi hérite du ministère de commerce intérieur.
Henry Yav Mulang ministre de finances prend aussi le ministère de mines. Le ministère de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel sera géré par le ministre des postes, télécommunications et nouvelles technologie de l’information et communication d’Emery Okundji alors que le ministère de communication et médias de Lambert Mende est d’ores et déjà assuré Marie-Ange Mushobekwa, ministre des droits humains.

De sa part Thomas Luhaka ministre de l’industrie, travaux publics et reconstruction se chargera aussi du ministère de l’urbanisme et habitat. Les affaires sociales reviennent désormais à Chantal Safou Lopusa, ministre du genre, famille et enfants. Astrid Madiya Nyumba, ministre de la culture et arts hérite du ministère des sports et loisirs pendant qu’Alexis Ntambwe Mwamba, ministre d’Etat, ministre de la justice et garde sceaux assure l’intérim du vice-ministre des affaires étrangères et intégration régionale entre autres.

Merveilles KIRO | POLITICO.CD

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

“Moïse Katumbi n’a jamais soutenu le combat de Martin Fayulu, plutôt sa candidature”: Francis Kalombo 

Le président de la plateforme Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi ne…

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…