l'info en continu

Lamuka, CACH et FCC appelés au dialogue pour trouver une solution à la crise politique actuelle 

- Publicité-

Le professeur Jean-Jacques Mbungani est secrétaire national chargé de représentations extérieures du parti Mouvement de Libération du Congo, MLC, de Jean-Pierre Bemba.

Dans une réflexion publiée sur ses comptes officiels ce cadre de la coalition Lamuka appelle à un dialogue entre les différentes composantes de la classe politique Congolaise pour trouver une solution à la crise politique née des élections.

- Publicité-

« J’observe la vie politique de notre État et m’interroge sérieusement sur la direction qu’il prend. Je constate avec grande curiosité qu’une bipolarité s’est invitée dans l’espace politique de la RDC » écrit-il.

« Aucun analyste sérieux ne peut l’ignorer car les dernières élections ont créée plus de fractures que d’unité d’esprit et de solidarité nationale sur fonds de fraudes électorales et de nomination des acteurs politiques » rappelle Jean-Jacques Mbungani.

« Face à tel dilemme et imbroglio, le dialogue sincère entre tous les acteurs de la politique de la RDC est une nécessite ultime car ils ont le devoir de se pencher sur la recherche des pistes de solutions pour l’intérêt supérieur de la nation tout en gardant à l’esprit, le voeux majeur du peuple congolais qui se conjugue obligatoirement sans la Kabilie » a-t-il insisté.

À la suite de la proclamation des résultats des élections par la commission électorale nationale indépendante, entérinés par la cour constitutionnelle, il s’observe une crise de légitimité surtout entre les deux plateformes de l’opposition, la coalition Lamuka, qui a porté la candidature de Martin Fayulu, contestant la victoire de Félix Tshisekedi, qui a porté le flambeau de la plateforme CACH lors des élections de décembre 2018.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) |POLITICO.CD
- Publicité -
PUBLICITÉspot_img

EN CONTINU