Au cours d’une conférence de presse animée ce mercredi à Kinshasa, André-Alain Atundu Liongo, porte-parole de la majorité présidentielle, actuelle Front Commun pour le Congo, a donné la position de cette plateforme politique à la suite de la restriction de visas par le département d’Etat américain à l’encontre des personnalités Congolaises accusées de corruption liée au processus électoral.

Dans cette déclaration de la majorité parvenue à POLITICO.CD, cette plate-forme dont Joseph Kabila est autorité morale, estime que les personnalités sanctionnées doivent être traités en héros.

“Les dignes fils du pays, dont les noms viennent de s’ajouter sur la liste des sanctions américaines ciblées, doivent à juste titre, être considérés et traités avec respect en véritables héros dont la conduite patriotique devrait servir d’exemple et de référence à toute la nation” écrit le document.

Le Front Commun pour le Congo appelle les autorités nationales à répliquer à ces sanctions américaines en vue de ne pas porter atteinte à la dignité et à la souveraineté de la République Démocratique du Congo.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD