L’équipe de la CENI à Beni et Butembo sera vaccinée et suivra les consignes des experts, affirme Corneille Nangaa

Corneille Nangaa assure que les membres de l’équipe de la commission électorale nationale indépendante, CENI, qui seront déployés à Beni et à Butembo pour la tenue des élections seront vaccinés et suivront les consignes de professionnels de la santé.

“Je vais devoir déployer une importante équipe pour l’organisation des élections. Nous avons reçu des consignes précises qui feront qu’une fois l’équipe déployée, ils seront non seulement vaccinés mais ils vont suivre les conseils donnés par les professionels de la santé “ a-t-il dit.

Le président de la CENI l’a dit aux journalistes après une visite au siège de la sous coordination de la riposte contre Ebola à Butembo.

Corneille Nangaa appelle la population de la région à plus d’engagement dans la lutte contre cette épidémie qui y sévit depuis plusieurs mois maintenant.

Le 26 décembre 2019, la CENI annonçait le report des élections dans les circonscriptions électorales de Beni ville et territoire, Butembo et Yumbi suite entre autres à l’insécurité et à la persistance de l’épidémie à virus Ebola.

Les élections dans toutes ces circonscriptions  qui n’ont pas voté le 30 décembre dernier ont été fixées pour le 31 mars prochain par la commission électorale.

Sammy Mupfuni |POLITICO.CD

Nous suivre

Recevoir nos articles par email

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

“Moïse Katumbi n’a jamais soutenu le combat de Martin Fayulu, plutôt sa candidature”: Francis Kalombo 

Le président de la plateforme Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi ne…

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…