25.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards

jeudi, février 27, 2020
Publicité

Violences pré-électorales, la police Congolaise mise en cause dans les tueries et les disparitions de jeunes

Cette campagne anti-criminalité menée par la police congolaise, est connue sous le nom de Likofi IV. Cette opération visait des membres de gangs présumés dans la capitale de la RD Congo, Kinshasa.

Une opération émaillée des violations de droit de l’homme

Human Rights Watch rapporte plusieurs cas de violation des droits de l’homme dans cette opération menée par la police nationale congolaise. Les sources contactées par Human Rights Watch, révèlent que la police ligotait les victimes et bandait leurs yeux, et elle les conduisait vers des lieux non identifiés pour aller mettre fin à leur vie.

Une manière erronée de lutter contre la criminalité

« Étrangler, abattre et faire disparaître des suspects en garde à vue n’est jamais une manière légale de lutter contre la criminalité urbaine », a déclaré Ida Sawyer, directrice adjointe de la division Afrique de Human Rights Watch. Elle suggère au gouvernement congolais de mettre un terme aux campagnes policières abusives et veiller à ce que les responsables de ces crimes horribles fassent l’objet d’enquêtes et de poursuites.

Dans tous les cas sur lesquels Human Rights Watch a enquêté, des témoins ont indiqué que les victimes n’étaient pas armées et ne posaient pas de risque imminent pour la vie qui aurait pu justifier le recours à la force létale par la police. Ils ont expliqué que les assaillants portaient des vêtements civils ou des uniformes de police partiels ou complets, ainsi que des masques et des cagoules pour dissimuler leurs visages. Dans certains cas, les assaillants sont arrivés à bord de jeeps de police ou se sont annoncés comme étant des agents de police.

Zanem Nety Zaidi |POLITICO.CD
- Publicité -

EN CONTINU

Affaire prêt supposé obtenu par le FPG au FPI: les avocats de l’ancien ministre Tryphon Kin-Kiey Mulumba saisissent la justice

Dans un communiqué de presse datant du 25 février 2020, les avocats conseils de Tryphon Kin Kiey Mulumba, plusieurs fois ministres et...

RDC: Les avocats de Samih Jammal sollicitent son transfert dans un hôpital à cause d’un malaise

Arrêté pour le présumé détournement de 57 millions USD destinés à la construction des maisons préfabriquées dans le cadre du programme de...

Programme de 100 jours : un militant du collectif des citoyens indignés demande pardon à Amato Bayubasire pour l’avoir accusé de détournement sans preuve

Quelques jours après le dépôt de la plainte contre Augustin Ntaitunda à la cour d’appel de Bukavu, celui-ci vient de demander pardon...

Coronavirus: plus de 140 étudiants congolais bloqués en Chine, les parents appellent Félix Tshisekedi à réagir

Plusieurs étudiants congolais sont encore bloqués en Chine alors que l'épidémie de Coronavirus y fait rage.Face à cette...

Ramazani Shadary a réussi durant ces deux années, à placer le PPRD au premier plan dans l’échiquier national ( Cellule de communication )

Dans une une vidéo diffusée par la cellule de communication du PPRD et qui nous est parvenue ce mercredi 26 janvier 2020,...

notre sélection

Entrepreneuriat: les albinos formés sur les techniques de fabrication de produits cosmétiques bio pour leurs peaux grâce à Vodacom

Désormais, les albinos peuvent fabriquer eux-mêmes leurs produits cosmétiques bio pour la peau grâce à une formation organisée par la Fondation Vodacom...

« Congo Faut Ebonga », la campagne qui veut “réparer” la RDC

"Il faut que le Congo change", ou encore, "le Congo doit se développer." Le slogan lancé sur les réseaux sociaux il y...

Une “gaffe” s’est-elle glissée dans l’ordonnance présidentielle nommant les nouveaux hauts magistrats en RDC?

Une gaffe se serait glissée dans l'ordonnance présidentielle nommant les nouveaux Hauts magistrats le 07 février 2020 dernier, révèlent plusieurs internautes et...
SAVE 20%
off Individual Membership every year you're a member with us
Click here to join