Le ministère de la santé de la République Démocratique du Congo a annoncé la maîtrise de la maladie à virus Ebola dans la zone de santé de Beni, suite à l’observation de 21 jours sans la notification d’un nouveau cas confirmé dans la région.

“Ce mardi 19 février 2019 marque le 21ème jour sans nouveau cas confirmé d’Ebola dans la zone de santé de Beni. Cela constitue une avancée majeure après la flambée épidémique qui avait atteint des pics importants entre septembre et novembre 2018. Nous pouvons ainsi considérer que l’épidémie d’Ebola est actuellement maîtrisée à Beni. Les autres zones de santé n’ayant pas notifié de nouveau cas confirmé d’Ebola au cours des 21 derniers jours sont Kayina, Mandima, Musienene, Nyankunde et Tchomia” précisait le communiqué de presse du ministère de la santé publié le 19 février dernier.

Se confiant à POLITICO.CD, Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la commission électorale nationale indépendante indique que cette avancée est une bonne nouvelle pour la CENI, qui avait reporté l’organisation des élections dans cette zone en vue d’épargner les vies de congolais vivant dans la région.

“Nous nous réjouissons de l’annonce par le ministère de la santé de la maîtrise de l’épidémie d’Ebola à Beni. Ceci nous encourage à continuer les préparatifs de l’organisation des élections au 31 mars” indique Jean-Pierre Kalamba.

Pour le rapporteur de la CENI, toutes les démarches pour la réussite de ces élections reportées sont entreprises par cette structure d’appui à la démocratie.

“Nous nous sommes entretenus avec les députés et les candidats issus de la région. Une équipe de la commission électorale nationale indépendante va bientôt se rendre à Beni pour s’acquérir de l’évolution de préparatifs” détaile-t-il.

Jean-Pierre Kalamba met en garde contre toutes les personnes qui mettent leur énergie à saboter la poursuite du processus électoral.

“La police locale au niveau de Beni a repoussé la semaine dernière une attaque contre l’entrepôt de la CENI. Les assaillants ne sont pas venus jetés de l’eau bénite sur les matériels de la CENI mais avaient un objectif destructif” martèle-t-il avant d’avertir que les forces de l’ordre et de sécurité useront de leur moyens pour s’assurer du bon déroulement des élections à Beni.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD