Dans son accusé de réception à la lettre de Lamuka vue par POLITICO.CD, Sylvain Kanyamanda Mbusa, rappelle à cette plate-forme politique que “tout meeting à caractère politique en dehors de la campagne électorale demeure interdit sur les voies publiques (routes, artères principales)”.

Ainsi, l’autorité administrative de la ville de Butembo appelle la coalition Lamuka par le biais de Martin Fayulu, son candidat à la présidentielle de décembre dernier, de choisir un autre endroit et informer les autorités locales pour qu’elles prennent de dispositions utiles pour la sécurisation de ce rassemblement.

Initialement prévue au stade AFIA à Goma, le lancement de la campagne de résistance pacifique contre le hold-up électoral a été delocalisé pour la ville de Butembo.

Le meeting prévu à Goma est reprogrammé au 18 février suite au lancement vendredi 15 février du Festival Amani, la plus grande manifestation culturelle de la région, qui connaîtra la prestation de Fally Ipupa en ouverture, ont indiqué à POLITICO.CD de sources proches de la coalition Lamuka.

Fiston Mahamba (@FMLarousse)