Le meeting de Lamuka interdit au rond-point VGH de Butembo

Dans son accusé de réception à la lettre de Lamuka vue par POLITICO.CD, Sylvain Kanyamanda Mbusa, rappelle à cette plate-forme politique que “tout meeting à caractère politique en dehors de la campagne électorale demeure interdit sur les voies publiques (routes, artères principales)”.

Ainsi, l’autorité administrative de la ville de Butembo appelle la coalition Lamuka par le biais de Martin Fayulu, son candidat à la présidentielle de décembre dernier, de choisir un autre endroit et informer les autorités locales pour qu’elles prennent de dispositions utiles pour la sécurisation de ce rassemblement.

Initialement prévue au stade AFIA à Goma, le lancement de la campagne de résistance pacifique contre le hold-up électoral a été delocalisé pour la ville de Butembo.

Le meeting prévu à Goma est reprogrammé au 18 février suite au lancement vendredi 15 février du Festival Amani, la plus grande manifestation culturelle de la région, qui connaîtra la prestation de Fally Ipupa en ouverture, ont indiqué à POLITICO.CD de sources proches de la coalition Lamuka.

Fiston Mahamba (@FMLarousse)

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Les mauvais calculs de Joseph Kabila

Quitter la présidence mais conserver le pouvoir à travers une majorité écrasante au Parlement et des hommes placés un peu partout au sein du système politique et militaire. Telle est l’essentielle de la stratégie du désormais ex-président Joseph Kabila. Mais l’homme qui a régné 18 ans durant à la tête de la RDC a peut-être surestimé la fidélité de l’homme politique congolais. 

Félix Tshisekedi appelé à nommer Martin Fayulu en tant que Premier ministre par souci de cohésion nationale

Candidat à l’élection présidentielle de décembre dernier, Alain-Daniel Shekomba estime que les politiciens Congolais doivent mettre en avant les intérêts de la nation que leur propre propulsion politique. Ainsi, ce candidat indépendant propose au président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, de nommer Martin Fayulu au poste de Premier ministre pour des raisons de cohésion nationale.

“Moïse Katumbi n’a jamais soutenu le combat de Martin Fayulu, plutôt sa candidature”: Francis Kalombo 

Le président de la plateforme Ensemble pour le changement, Moïse Katumbi ne…

La CENCO reconnaît finalement Félix Tshisekedi “comme Président de la RDC”

rDans une interview accordée à la radio allemande Deutsche Welle, le deuxième…