Facebook a lancé mercredi dernier son programme de Fact-checking (vérification des faits) dans 10 pays de l’Afrique Sub-Saharienne, parmi lesquels la République Démocratique du Congo, a annoncé Aïda Ndiaye, gestionnaire des politiques publiques à Facebook lors de la cérémonie de lancement de ce programme au Kempinski Hôtel à Kinshasa.

Nous avons étendu notre programme de vérification des faits par des tiers à 10 pays supplémentaires en Afrique subsaharienne: Éthiopie, Zambie, Somalie, Burkina Faso, Ouganda, Tanzanie, République démocratique du Congo, Côte d’Ivoire, Guinée Conakry et Ghana” a publié la plateforme sur son compte Facebook.

Prendre des mesures pour lutter contre les fausses nouvelles sur Facebook est une responsabilité que nous prenons au sérieux. C’est l’une des nombreuses initiatives et programmes dans lesquels nous investissons pour améliorer la qualité des informations que les internautes voient sur Facebook” poursuit la même source.

En République démocratique du Congo, le programme de vérification des faits de Facebook sera piloté par les médias France 24 à travers son programme “Les Observateurs” et l’agence France Presse via sa déclinaison AFP Factuel.

Ces médias ont été choisis grâce à leur certification par le réseau international de Fact-checking. CONGO CHECK, le premier média congolais spécialisé en fact-checking a été sélectionné en vue de mener les activités de sensibilisation et de formation au fact-checking pour les journalistes, les influenceurs et les membres de la société civile basés dans les régions où sévit la dixième épidémie de la maladie à virus Ebola, une zone dans laquelle les rumeurs ont mené à la perte de plusieurs vies suite au déni de la maladie par la population.

Fiston Mahamba (@FMLarousse) | POLITICO.CD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *