Le sénateur Bahati Lukwebo a démenti une lettre circulant depuis ce matin sur les réseaux sociaux faisant état d’une demande d’audience de l’AFDC-A auprès de l’autorité morale du FCC en vue d’une réintégration de cette plateforme politique.

Suite aux mauvaises interprétations par rapport à notre position sur la candidature du Président du sénat dont notre point de vue était opposé au choix de notre famille politique, nous sommes disponibles à vous rencontrer pour présenter nos excuses et vous réitérer notre attachement à votre vision pour l’intérêt supérieur de notre pays car on les linges sales se lavent en famille,” peut on lire dans cette demande d’audience démentie.

Intervenant sur Top Congo FM, Bahati Lukwebo qualifie cette lettre d’un faux fabriqué selon lui par les laboratoires du PPRD.

« La lettre qui circule est un faux fabriqué dans le laboratoire du PPRD. UN FAKE NEWS absolument. Je n’ai écrit aucune lettre au président du FCC », a confié ce mercredi 7 août, le professeur et sénateur Modeste Bahati Lukwebo sur TOP CONGO.

Notons qu’en date du 30 juillet, l’AFDC-A a réclamé de droit au premier ministre Ilunga Ilunkamba un quota constitué de quatre ministères dont un vice premier ministre et un ministre d’Etat auxquels s’ajoute un poste de vice ministre dans une lettre adressée au premier ministre à cause de son poids politique.

« Celui qui se permet de trafiquer un tel document, et d’imiter la signature de notre autorité morale, nous rencontrera sur sa route » , avait menacé Bellarmin Biamungu, un cadre de L’AFDC-A sur la même radio.

Et de conclure: « D’ailleurs nous demandons au Cours et Tribunaux ou au Procureur général de la République de diligenter des enquêtes à l’encontre des personnes qui se mettent dans des labos pour trafiquer les signatures des gens pour des choses qui ne les concernent pas ».

Thierry Mfundu

1 comment

  1. EKOYEBANA KAKA. BAHATI LUKWEBO A QUITTÉ LE FCC PARCE CE QU’ON LUI A REFUSÉ UN POSTE, SINON, IL SERAIT RESTÉ. MAWA TROP POUR LES POLITICIENS CONGOLAIS

Comments are closed.