Le docteur Denis Mukwege ne soutient aucun candidat à la prochaine Présidentielle, affirme Crispin Kashale, chargé de communication du gynécologue congolais, qui dément les rumeurs affirmant un soutien à l’opposant Vital Kamerhe.  “Ces informations sont fausses. Le Docteur Mukwege ne soutient aucun candidat. Notre proposition sur le processus électoral en cours n’a pas changé“, affirme-t-il, joint au téléphone par POLITICO.CD.

Nous ne pouvons pas soutenir quelqu’un qui prend part à ces élections parce que pour nous, seule une transition sans Kabila amènera ce pays à l’alternance démocratique tant voulue par le peuple congolais“, a-t-il ajouté.

https://twitter.com/mahanguHM/status/1044933311074840578

Vital Kamerhe est l’un des quatre candidats de l’opposition encore en lice à ces élections fixées au 23 décembre, alors que des leaders majeurs de l’opposition ont été écartés. Par ailleurs, une large partie des forces politiques et les mouvements citoyens, ainsi que les organisations de la Société civile et l’Eglise catholique dénoncent un processus “taillé sur mesure pour faire gagner le candidat du pouvoir.

Au cours d’une conférence de presse le 28 mai dernier à Bruxelles, le Docteur Denis Mukwege, qui a reçu le prix Sakharov en 2014 pour son action en direction des femmes violées en RDC, a appelé à une une transition démocratique alors que beaucoup se montrent dubitatifs quant à la tenue effective des élections libres et transparentes en décembre 2018.

« La République démocratique du Congo est à la croisée de chemins de son histoire sociopolitique et humanitaire ainsi que des mandats autorisés par la Constitution. Après avoir passé dix-sept ans au pouvoir, épuisé les deux mandats autorisés par la Constitution, glissé pour la deuxième fois, le régime en place cherche les voies et moyens de rester au pouvoir au mépris de notre Constitution», a-t-il dénoncé.