South African President Cyril Ramaphosa addresses a media conference at the end of the BRICS Summit in Johannesburg on July 27, 2018, as the heads of the BRICS group -- Brazil, Russia, India, China and South Africa -- met in Johannesburg for an annual summit dominated by the risk of a US-led trade war. Five of the biggest emerging economies on July 26, stood by the multilateral system and vowed to strengthen economic cooperation in the face of US tariff threats and unilateralism. / AFP PHOTO / POOL / Themba Hadebe

POLITICO.CD s’est référé à l’agence de presse APO (African Press Organization), leader mondial dans la diffusion de communiqués de presse institutionnels en Afrique et au Moyen-Orient pour authentifier la nomination de Thabo Mbeki par le président Sud Africain Cyril Ramaphosa en tant que son envoyé spécial en RDC et dans la région de Grands Lacs comme relayé par la presse Congolaise, reprenant de médias Sud Africains.

Ce lundi matin, les communiqués de presse en provenance de l’Afrique du Sud sont à la une de ce site internet basé à Lausanne en Suisse publiant en Anglais, Français et en Portugais, mais aucune référence n’est faite sur ladite nomination a constaté POLITICO.CD.

 

Joint au téléphone par POLITICO.CD pour authentification de la nomination de Thabo Mbeki, le conseiller diplomatique du chef de l’Etat de la RDC dément cette information.

“Vous pouvez chercher un communiqué de la Présidence Sud Africaine de nomination d’un Envoyé Spécial, vous le trouverez pas parce qu’il n’existe pas” a dit Kikaya Bin Karubi dans un message envoyé à POLITICO.CD.

Fiston Mahamba