En réaction à ces rumeurs relayées par des réseaux sociaux ce lundi dans la matinée, la Présidence de la République démocratique du Congo parle d’une “intox”.

“C’est de l’intox pure et simple. Il n’en est pas question”, répond Jean Pierre Kambila, Directeur de cabinet adjoint du président Joseph Kabila, interrogé par l’Agence France Presse.

Des nombreuses informations partagées sur les réseaux sociaux en depuis ce week-end affirme que la Majorité Présidentielle compte déposer la candidature de Joseph Kabila à la commission électorale nationale indépendante, et “une saisine de la cour constitutionnelle qui tranchera en faveur de l’État”.

Interrogé également par l’AFP, André-Alain Atundu, porte-parole de la Majorité Présidentielle, a démenti ces affirmations.