Confusion: l’Hôtel de ville dément avoir autorisé la marche du Rassemblement

Le cabinet du gouverneur André Kimbuta dément l’autorisation accordée à la marche du Rassemblement comme l’affirme une lettre ce mercredi.

Nous avons le plaisir de vous notifier par la présente l’autorisation d’organiser votre marche de ce jeudi 30 novembre. Contrairement aux circonstances qui en prévalent lors de notre décision portant interdiction des marches dans la ville de Kinshasa, l’annulation des marches de la majorité ne nous laisse pour unique choix d’autoriser la marche dont il est question“, affirme un message diffusé par le cabinet du gouverneur André Kimbuta.

Une correspondance datant du 28 novembre adressée au député Martin Fayulu, consultée par POLITICO.CD, a fait surface ce mercredi, affirmant que le gouverneur de la ville de Kinshasa André Kimbuta Yango autorise finalement la marche du Rassemblement initialement refusée par l’hôtel de ville.

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…

Martin Faluyu admet plusieurs “emprunts remboursés avec intérêts” auprès de Kimbuta, dément la corruption

Le président de l’Ecidé s’est expliqué cet après-midi au micro de POLITICO.CD au sujet des accusations proférées contre lui à propos d’une probable corruption par le gouverneur André Kimbuta.

RDC: Pas d’incursion Maï-Maï dimanche dernier à Butembo

Six personnes, dont une femme, marchant nues au centre-ville de Butembo, dans l’Est de la République démocratique du Congo, ont créé la psychose dimanche. Plusieurs habitants, y compris des médias, ont cru faire face à une nouvelle attaque des Maï-Maï. 

Augustin Kabuya recadre Katebe Katoto: “il raconte n’importe quoi”

Le porte-parole de l’UDPS fustige Rapahaël Katebe Katatoto qui affirme que Tshisekedi “n’a jamais laissé le nom de Félix Tshisekedi comme candidat à la Primature”, accusant le frère de Katumbi de “vouloir semer la zizanie au sein du Rassemblement”.