Polémique au sujet d’une somme d’argent “remis par le gouvernement” au TP Mazembe

Le Tout-Mazembe a conservé son titre de champion de la Coupe de la Confédération après un score de zéro but partout contre la formation sud-africaine de SuperSport United FC, en finale retour de la 14ème édition de cette compétition samedi à Pretoria.

Comme souvent, cette victoire sportive a laissé place à une polémique politique au pays.  Salué par la classe politique, le TP Mazembe, club appartenant à l’opposant Moïse Katumbi, a vu son succès être recupéré par des proches du pouvoir congolais. Ainsi, la chaîne privée proche du pouvoir, Télé50, a affirmé que le gouvernement a largement contribué à ce succès en envoyant un pactole au club lushois.

200.000 USD, à en croire plusieurs autres sources, auraient été remis au club lushois par le ministre congolais des Sports Papy Nyango.

Du calme, le TP [Mazembe] n’a jamais reçu une prime d’encouragements du gouvernement. Qu’on arrête d’en parler et que l’on nous la donne si elle existe“, répond rapidement le Directeur sportif et Manager Général du TP Mazembe Frédéric Kitenge via con compte Twitter.

Problème, 40.000 USD ont bel et bien été remis au club de Moïse Katumbi, mais pas par le gouvernement central. Une information qu’admet M. Kitenge dans un autre tweet. “Je parle du gouvernement national. Quant au provincial, le Gouverneur a donné 40.000$ comme participation aux préparatifs. Loin des sommes évoquées“, ajoute-t-il.

 

Recevoir nos publications par email

Inscrivez-vous pour recevoir les dernières publications de politique directement dans votre email.

Ne manquez pas ceci

Non, l’ambassadeur de l’UE en RDC ne prépare pas un coup d’Etat!

Après la tenue en Europe d’une conférence entre les mouvements citoyens appelant…

Martin Faluyu admet plusieurs “emprunts remboursés avec intérêts” auprès de Kimbuta, dément la corruption

Le président de l’Ecidé s’est expliqué cet après-midi au micro de POLITICO.CD au sujet des accusations proférées contre lui à propos d’une probable corruption par le gouverneur André Kimbuta.

RDC: Pas d’incursion Maï-Maï dimanche dernier à Butembo

Six personnes, dont une femme, marchant nues au centre-ville de Butembo, dans l’Est de la République démocratique du Congo, ont créé la psychose dimanche. Plusieurs habitants, y compris des médias, ont cru faire face à une nouvelle attaque des Maï-Maï. 

“La maladie à virus Ebola ne va pas interférer dans le déroulement des élections”, rassurait le ministre Ilunga le 5 décembre à Goma.

Dans une conférence de presse le 5 décembre dernier à Goma, le ministre congolais de la Santé, Oly Ilunga, rassurait pourtant que les élections pouvaient se tenir dans les parties du pays touchées par l’épidémie d’Ebola.