Plusieurs images d’une cache d’argent circulent depuis ce matin sur les réseaux sociaux en République démocratique du Congo, les auteurs affirment qu’il s’agit du domicile d’Abbas Kayonga, l’ancien coordonnateur de la cellule technique de lutte contre la fraude minière du Sud-Kivu.

Ces photos sont finalement faussement attribuées à des événements à Bukavu, renseignent plusieurs sources. Il s’agit des photos d’une saisie d’argent au Brésil, révélée en septembre dernier par Bloomberg.

A Bukavu, les autorités démentent avoir découvert une telle cache d’argent à la résidence de M. Kayonga.

https://twitter.com/MuzembeK/status/927449796209729536

La capitale du Sud-Kivu dans l’Est de la République démocratique du Congo, s’est réveillée sous d’intenses tirs à l’arme lourde dimanche matin.

Le climat est resté tendu jusqu’à 13 heures, lorsque la situation est redevenue calme après la reddition de Mr Abbas Kayonga avec quatorze hommes à la MONUSCO“, a fait savoir le gouverneur Claude Nyamugabo dans un communiqué.

Ancien officier des Forces républicaines fédéralistes (FRF) de Michel Rukunda, une milice du Sud-Kivu qui déclare défendre les intérêts des Banyamulenges (Tutsis congolais), Abbas Kayonga s’est rendu hier à la Monusco avant d’être confié aux autorités congolaises.

Ainsi, nous tenons à apaiser les esprits des uns et des autres et rappelons à tous que les agissements de Monsieur ABBAS KAYONGA et ses comparses sont des actes isolés n’impliquant ni de près ni de loin la paisible communauté Banyamulenge“, explique le gouverneur Nyamugabo.